Journal du low-poo#3 : J22... bannir l'eau du robinet?

Publié le par schnappy

J'avais déjà remarqué que l'eau du robinet était très destructrice pour mes mains.

Je n'avais jamais fait le rapprochement avec la sécheresse de mes cheveux...

 

Depuis que je m'intéresse de près à ce que je mets sur mes cheveux et sur ma peau, je fouine pas mal à droite à gauche pour comprendre le fonctionnement de l'équilibre hydratation/production de sebum puisque ça semble être une partie de la clé.

Dernière prise de conscience en date, l'eau du robinet.

Je savais mon eau du robinet très calcaire : l'entartrement express de la bouilloire de mon taf ne laissait planer aucun doute sur la question. En même temps d'un certain côté ça m'arrangeait puisque l'eau calcaire est une très bonne source de calcium et que je suis en train de réduire le plus possible ma consommation de produits laitiers.

Je savais que mes mains n'étaient pas du même avis. J'ai eu l'année dernière un problème de dyshidrose aigue, mes mains étant ridées et irritées, jusqu'à en avoir des crevasses. J'ai galéré tout plein avant de trouver le produit qui apaise tout ça sans faire pire que mieux, parce qu'à l'époque je ne connaissais pas la cosmétique maison.

La peau de mon visage... n'était pas contente non plus mais comme elle n'a jamais été contente en réalité j'ai mis du temps à comprendre que l'eau pouvait avoir un rôle là dedans. En réalité pendant longtemps j'ai cru que de l'eau, c'est de l'eau, et que les variations de composition ne pouvaient pas avoir un effet positif ou négatif pour quoi que ce soit.

Mais en réalité, une eau dure (=calcaire) assèche. Peau des mains, peau du visage, ongles... et cheveux.

J'ai lu plein de témoignages de filles qui ont arrêté l'eau du robinet et qui ont vu une réelle amélioration de leur peau et de leurs cheveux. La plupart étaient passés aux bombes d'eau thermale. Ou encore, aux bouteilles d'eau de source. Certes ce n'est pas du tout écologique, mais la tentation était grande...et si cela pouvait en partie résoudre mon problème?

 

Avant de me précipiter chez ma parapharmacienne, j'ai quand même vérifié qu'il n'existait pas une autre solution et (bien sur), il en existe même plusieurs.

- la carafe filtrante (que j'ai banni il y a quelques temps pour conserver l'apport en calcaire de l'eau du robinet, et aussi à cause des questions de développement bactérien)

- le vinaigre.

 

En fait dans mes lectures sur le no poo, j'avais bien noté qu'après certains no poo comme le BDS il fallait un rinçage à l'ea vinaigrée pour rétablir l'acidité naturelle du cuir chevelu. J'en avais conclu que si le **-poo utilisé était PH-compatible avec le cuir chevelu, le rinçage vinaigré serait inutile voire logiquement dommageable (risque de sur-acidité?).

Mais en réalité j'étais à côté de la plaque puisque le problème principal n'était pas le **-poo mais l'eau. Je peux me faire des shampooings les plus respectueux du PH possibles, si je rince avec de l'eau calcaire, mes efforts sont vains. Le cuir chevelu est agressé, en réaction il sécrète plus de sebum. HAHA.

Et pareil pour mon visage...J'ai beau prendre soin de lui, si je continue à l'asperger d'eau calcaire, il s'assèche et la peau pour se défendre produit du sebum.

J'ai donc entrepris de neutraliser le calcaire dans les eaux de rinçage pour mes cheveux et ma peau (à vrai dire, on le fait bien pour le linge.......). J'ai commencé à ajouter du calcaire dans l'eau qui touche à ma peau/mes cheveux mais pour bien me rendre compte et ne pas faire n'imp, j'ai aussi commandé des bandelettes de PH qui ne devraient pas tarder à arriver.

 

Concrètement, j'ai mis en place une petite routine : 

- Un pshitt d'eau vinaigrée + HE palmarosa pour le visage (et les cheveux parfois)

- une carafe d'eau vinaigrée + HE Ylang-Ylang pour la dernière eau de rinçage pour mes cheveux.

- rajouter dans toutes les préparations à base d'eau quelques gouttes de vinaigre

En toute logique, cela devrait augmenter l'efficacité de mes **-poo (en réalité cela ne devrait plus inhiber leur efficacité, nuance) et cela devrait rendre l'hydratation de ma peau moins galère et contribuer à rééquilibrer la production de sebum de tout ce petit monde.

 

 

On verra bien dans quelques semaines si je vois une amélioration.

 

ET MES CHEVEUX DANS TOUT CA??

22 jours donc que je me suis lancée dans l’aventure du low-poo. Où en sont mes junkies de leur cure de désintox?

 

Eh bé, je suis toujours en phase de transition, ça ne fait aucun doute ! Des low-poo qui avaient marché (farine de seigle par exemple) ne fonctionnement plus qu'à moitié, j’apprends à mes dépends qu’un masque à l’avoine, ça ne se fait JAMAIS après un **-poo (je vous vois ricaner, c’est pas charitable ^^), pour la première fois de ma vie j’ai expérimenté ce qu’était une chevelure poisseuse : pas grasse non, poisseuse…

 

par contre le shampooing à l’œuf reste remarquablement efficace, mon sauveur quand le reste est inefficace (juste 2 jaunes battus avec un peu d’eau vinaigrée). Je pense que je vais m’en tenir à ça pour le moment, on verra pour les shamp à la farine de seigle/de pois chiche quand mes junkies seront sevrés, que le sebum sera régulé et donc qu’il y aura moins de taf à faire question dégraissage de tifs.

Autre constatation, le rinçage au vinaigre démêle à merveille.

J’ai aussi lu des articles et en particulier sur le blog des cheveux de mini sur les coiffures protectrices, et c’est très efficace pour avoir de belles pointes.

Et j’ai commandé une Tangle teezer car je suis en train de flinguer ma brosse en poils de sangliers à force de la laver une à deux fois par jour (oui parce qu’il y a moi, mais aussi les enfants à brosser longuement…. )

Enfin, je zieute du côté du henné pour couvrir mes cheveux blancs et en profiter pour éclaircir naturellement les autres, moi qui avait juré à 15 ans après m’être retrouvée avec une chevelure jaune poussin à reflets verdâtres que le henné ne passerait jamais plus par mes cheveux. J’ai peuuuuuur…. Mais en même temps j’ai envie d’essayer, en me renseignant correctement cette fois !

 

Voilà, je prends doucement mes marques dans cette nouvelle façon de prendre soin de mes cheveux. J’ai profité de ce long WE pour laisser mes cheveux graisser en paix (que du brossage, rien d’autre) et j’espère secrètement  que cet intermède de quelques jours va permettre que mes cheveux rengraissent un peu moins vite… j’espère mais je ne compte pas trop là-dessus, c’est probablement encore trop tôt… on verra bien.

 

Et vous, vous servez vous de l'eau du robinet pour vos cheveux/votre peau?

Par quoi l'avez vous remplacée?

Commenter cet article

Cristiane 09/12/2014 14:04

J'ai lu a propos de faire soi même de l'eau distillée, mais je n'ai pas essayé encore! Est-ce que t'avais pensé à cela?

schnappy 09/12/2014 14:08

absolument pas ! je regarderai de ce côté alors :)

ester 09/09/2014 21:21

Deux semaines de no poo et je ne me lave qu'avec de l'eau (pourtant j'avais acheté un kilo de bicarbonate) et je suis surprise que c'est assez pour qu'ils soient propes et sans odeur (n tout cas... Je sens que mes cheveux graisse moins).
Pour hydrater mes mains, corp et visage ainsi que pour demaquiller: huile d'olive. Ceci dit, l'eau d'ici et parfaite! Légèrement acide. :). Pas dessèchement et meilleur mine (je suis aussi très surprise).

schnappy 09/09/2014 21:33

tu as de la chance ! moi si je ne mets pas quelques gouttes de vinaigre dans l'eau des pâtes je me retrouve avec de l'eau blanchatre et des casseroles blanchies !!