menus #5 : et si on parlait du lait?

Publié le par schnappy

Cette semaine je vous propose de réfléchir à une nouvelle piste d'économies :

le lait et les produits laitiers. 


Je ne vous dis pas de cesser strictement leur consommation, mais vous invité à réfléchir à pourquoi ils semblent si importants et comment réduire cette consommation.


Pourquoi réduire la consommation de lait?


Le lait est-il bon pour la santé?
Je ne vais pas vous faire le speech détaillé, d'autres en parleront bien mieux que moi. Mais juste, on a énormément de mal à se détacher des produits laitiers sans culpabiliser puisqu'ils sont sensés être "nos amis pour la vie". Si on nous matraque ça à longueur de télé depuis toujours.... c'est que ça doit être vrai !

Sauf que...ce n'est PAS vrai.
En réalité le lait de vache est un aliment conçu pour faire croitre un veau de quelques centaines de kilos en quelques mois. Il est parfaitement adapté à la croissance de ce veau mais parfaitement disproportionné pour la consommation humaine, il est beaucoup trop riche. De ce fait il encrasse le corps humain plus qu'autre chose (cholestérol, triglycérides, caséine en excès) et pour certains ne serait pas sans lien avec les problématiques d'obésité (eh oui, le lait de vache est quand même conçu pour décupler le poids de l'individu cible... le veau normalement, mais comme l'homme en boit.... l'homme boit exactement le même lait qui fait grossir de dix fois son poids en un an le petit veau...ça ne vous fait pas voir les choses sous un autre angle?). Alors bien sur, contrairement aux petits veaux, on ne boit pas QUE du lait de vache. Ce lait ne constitue qu'une partie de notre bol alimentaire, mais il s'agit tout de même d'un liquide extrêmement riche qui n'est pas du tout destiné ni adapté aux besoins du corps humain et particulièrement au-dit corps humain lorsque celui-ci a fini sa croissance (du moins, sa croissance verticale....)
D'ailleurs, le veau est lui-même programmé pour s'en sevrer, il ne boira ensuite plus jamais de lait. Les humains, comme tous les mammifères, sont programmés pour se sevrer du lait et d'ailleurs à partir d'un certain âge le corps humain de produit plus assez de lactase, enzyme qui sert à digérer (faisons simple) le lactose, qui est le sucre contenu dans le lait. Le lactose non digéré fermente dans l'estomac et provoque des inconforts digestifs.
De plus, la vache n'est pas programmée pour produire de telles quantités de lait sur un si long terme, et comme la maman humaine, la surstimulation de sa lactation entraine une surproduction douloureuse, des infections, des engorgements, et pour éviter les surinfections, les vaches sont dopées en antibiotiques en continu. Une certaine quantité de ces antibiotiques passent dans le lait de vache.... Rappelons qu'ici en france, une maman allaitante doit littéralement se battre pour se faire soigner : on lui demande d'arrêter ou de suspendre l'allaitement le temps du traitement, c'est le principe de précaution. Principe qui me fait sourire quand je pense que parallèlement on ne l'applique pas au lait de vache... lait de vache qui sert de base, rappelons-le, aux laits infantiles. Pourquoi appliquer ce principe aux mamans mais pas au lait de vache? Je vous laisse réfléchir tout seuls comme des grands à la question du pouvoir des lobbys et au caractère effrayant que cela prend quand cela vient à toucher au domaine de la santé publique...


Je suis la première à dire aux mamans (humaines) que les quantités si infimes de médicaments ne produiront pas d'effets néfastes sur leurs bébés. Il existe un site d'ailleurs (LECRAT) qui recense les médicaments compatibles avec l'allaitement (et ils sont légion). OUI MAIS : le traitement de la maman sera ponctuel. Le bébé ne sera exposé à la quantité passant dans le lait maternel à une concentration infra pédiatrique que pendant un laps de temps très court. Etre exposé à des doses minimes pendant un temps très court est une chose, être exposé en continu à ces mêmes doses pendant toute une vie en est une autre. Je rappelle que la prise d'antibiotique en excès conduit à la création de bactéries résistantes aux antibiotiques ainsi qu'à l'affaiblissement du système immunitaire.


Enfin, le lait serait l'un des principaux acteurs... de l'ostéoporose! Il existerait des études montrant que chez les populations réellement sevrées de lait, l'ostéoporose n'existe pas ou peu. haha...le lait, allié des os costauds?


Et je vous passe les liens avec l'acné, les otites (8 fois plus d'otites chez les enfants nourris au lait de vache... en cause, le lien entre le lait de vache et l'augmentation de la production de mucus...) et autres joyeusetés, ou plutôt je vous laisse vous rencarder sur tout ça si cela vous interpelle, je n'ai pas la science infuse mais les études sérieuses sur le sujet existent : lisez les !


Que nous apporte le lait et où trouver ces apports?


Le calcium : le calcium se trouve dans de nombreuses sources végétales (légumes verts feuillus, céréales, oléagineux...), et souvent, dans la même source se trouve la quantité équivalente de magnésium, qui aide le calcium a être assimilé. Et si votre eau est calcaire.... ne cherchez plus, vous avez votre source principale de calcium ! Ainsi si vous faites votre propre lait végétal il sera de facto enrichi en calcium. Si c'est pas beau ça...


Les protéines : les protéines, on en consomme beaucoup plus que de besoin. Elles sont importantes à trouver dans le lait avant la diversification alimentaire, mais une fois que l'être humain mange de tout.... s'il y a bien une chose dont on ne risque pas de manquer, c'est les protéines... elles sont présentes en quantité dans toutes les céréales et les légumineuses !!


La vitamine B12 : à priori, tant que vous n'êtes pas végétalien strict, c'est à dire, que vous consommez toujours des produits laitiers et des oeufs, les chances de carences en B12 sont relativement minces. Seuls les végétaliens doivent se supplémenter.


En fait, une fois que l'on sait où trouver les nutriments fournis par le lait, on découvre qu'on peut tout à fait s'en passer. Calcium et protéines sont dans les sociétés modernes surconsommés, entrainant des risques pour la santé. Cependant si vous craignez d'en manquer, vous savez maintenant où en trouver.
Finalement le besoin de lait n'est pas dans ce qu'il apporte en termes de nutriments, mais dans la fonction qu'il a dans l'alchimie de la cuisine : et cela, un lait végétal peut facilement le compenser. 


L'industrie du lait


L'industrie du lait est l'une des pires, je crois. Chacun ses échelles de valeurs bien sur, mais... Vous êtes vous déjà demandé pourquoi une vache produisait du lait? Savez vous que de plus en plus de personnes pensent qu'une vache produit NATURELLEMENT du lait?
Ce n'est pas vrai. Mais cela n'est pas étonnant non plus...Notre société moderne a fait reculer l'allaitement au rang de pratique archaïque et de ce fait, les connaissances pourtant basiques concernant la lactation (humaine, mais pour les vaches c'est pareil) se sont perdues.

Comme tout mammifère, la production de lait est conditionnée par la maternité. Il faut donc que la vache mette au monde un veau, mais il ne faut pas que le veau tète... car le lait il faut bien le vendre, ce lait, et puis surtout, comme tout mammifère, le lait de la vache se tarit lorsque le petit se sèvre. La vache produit du lait pour nous, humains, pour la seule et unique raison que l'on la sépare de son veau à la naissance. La lactation de la vache répondant au même principe de l'offre et de la demande, pour augmenter la quantité de lait produit on soumet ensuite la vache à un tirage du lait régulier (les mamans ayant déjà tiré leur lait savent à quel point c'est une partie de plaisir...), et à un cycle de reproduction afin d'entretenir le tout. La production de lait chez la vache n'a absolument plus rien de naturel. 
Et je vous ferai grâce du récit de ce que deviennent les veaux....


Et question coût?


Le coût du lait de vache est relativement bas, car le lait est surproduit ! c'est vraiment la tragédie de la chose, je trouve : on soumet des bêtes à un rythme effrenné qui conduit à une surproduction... c'est un réel gachis en lait mais aussi en terme de souffrance animale. 
Le lait de vache que j'achète en supermarché, c'est le premier prix : environ 60 centimes le litre. Alors que les laits végétaux vendus dans le commerce sont TRES chers et de qualité variable, en produisant soi-même son lait végétal,  on arrive à des coûts similaires, voire souvent moindres (30 centimes le litre de lait de soja, 60 centimes le litre de lait d'amande à boire, 1.20€ le litre de lait d'amande pour cuisiner, 20 centimes le litre de lait d'avoine...), sans souffrance animale, sans cautionner toute cette industrie malsaine, sans mettre ma santé en danger.

L'économie est même encore plus importante car pour 100g  de graines, on récolte 1l de lait PLUS 100g d'okara, okara qui remplace le tofu soyeux dans de nombreuses recettes et peut être utilisé de mille et une manières (dans les gateaux, dans les sauces, les mayonnaises etc etc).
Avec un blender et une passoire fine on peut tout à fait faire ses laits végétaux facilement. Pour remplacer réellement le lait, les machines à lait végétaux sont quand même bien pratiques (elles chauffent, mixent et filtrent le lait) et plus rapides (un cycle met à peu près 20 minutes). C'est certes un investissement de départ, elles coûtent entre 100 et 200 € en moyenne. La mienne, que j'ai payé 220€ la machine+le kit pour faire du tofu+la yaourtière monobloc, sera rentabilisée au bout d'un an à peine.


Et l'écologie? 


Acheter du lait, c'est acheter des bouteilles plastiques ou des tétrabrick. Ne pas acheter de lait, ce sont des emballages en moins. Certes les bouteilles de lait se recyclent, mais.... le meilleur impact sur la nature reste le no emballages.


Et les autres produits laitiers?
Le beurre peut être remplacé de plusieurs façons : par de la purée d'oléagineux, par de l'huile ou du beurre de coco, par du beurre végétalien.
le fromage : nombreuses alternatives très réussies en biocoop. En recettes je ne suis pas encore au point...
le fromage rapé et la mozza : ce sont les deux fromages que je peine vraiment à me passer ou à remplacer. Les sacro-saints fils !

 

Menus de la semaine


C'est les vacannnnnces.... mais qui dit vacances dit plans pas toujours respectés (et heureusement !).
La semaine dernière il y a donc eu quelques imprévus, j'ai donc (comme d'hab) reporté les menus non réalisés. Ceci dit, pas de gaspillage comme la semaine dernière et en plus je n'en ai eu que pour 32 € de courses. Pourtant j'ai fait les courses avec mes 2 enfants ! Donc ça me va !


Vendredi soir :  hamburger+ frites. Vous pourrez regarder les menus de la semaine dernière pour le blabla qui va avec )


Samedi : gnocchis sauce tomate + cake aux olives. Les gnocchis seront probablement à la carotte. Il suffit de faire une purée pomme de terre/carotte, y rajouter de la farine, des épices, rouler en moyen boudins et couper en morceaux. Ensuite, on fait cuire... à l'eau, au four ou à la poele.


Dimanche :  taboulé + merguez végétaliennes (pour les adultes) / oeufs mimosa (pour les enfants). Idem, c'est sur les menus de la semaine dernière. Juste pour la mayonnaise, je la fais à base d'okara. L'okara sont les fibres issues de la fabrication de laits végétaux. L'okara fait un peu penser question texture à du fromage frais. Cette mayonnaise a le même gout qu'une mayonnaise habituelle mais la texture diffère puisque l'okara, ce sont des fibres! très bonne mayo en tout cas mais pas forcément moins calorique (quoique, il est difficile de mettre peu d'huile dans une mayo traditionnelle tandis qu'ici c'est très facile de doser l'huile à la baisse). Il suffit juste de mettre une cuillérée de moutarde dans de l'okara, un peu de vinaigre, un peu de sel, de l'huile et zou, mélanger/émulsionner.


Lundi : gratin dauphinois + ratatouille (cf. encore les menus de la semaine dernière...)


Mardi : croque madame + salade lentilles/haricots verts/sarasin. Pour les croques madame, je ne sais pas encore quelle recette je vais faire pour le pain de mie (je cherche à réduire son IG). Ce qui est sur c'est que le lait sera végétal et le beurre remplacé par de l'huile de coco. La question c'est la farine en fait... je verrai. Quant à la garniture, j'adore les croques monsieurs quand ils sont TRES chargés en fromage, en oeufs etc. Donc probablement : bacon de seitan, gruyère, et fromage hamburger entre le plat et le croque pour que le fromage caramélise, miam, une tuerie calorique que je fais uniquement de temps en temps. Ceci dit, si vous avez un délice de croque végétalien, je suis ultra-preneuse, merci de me mettre les idées en commentaires !


Mercredi : Fajitas. Guacamole (avocat, paprika, citron, sel), tortillas de blé (recette ici), garniture oignons/poivrons revenus avec du seitan. Cette semaine je vais faire le seitan non pas à partir de poudre de gluten mais uniquement à partir de farine. La recette originale est ici . Le seitan obtenu à partir de farine est différent de celui à base de gluten, au niveau de la texture et au niveau du gout. On peut faire plus de variations niveau goût avec du seitan à la poudre de gluten mais j'aime bien de temps en temps en faire aussi à base de farine de blé (et puis, je n'ai plus beaucoup de gluten pur et mes courses à la biocoop doivent attendre le mois prochain, donc je fais avec les moyens du bord). Il faut savoir que le seitan est très très facile à préparer, et très modulable. Par contre c'est un simili qui ne conviendra pas aux personnes intolérentes au gluten ou ayant des soucis pour le digérer.


Jeudi : tagliatelles de carottes et de courgettes + galettes de céréales, sauce champignons, purée. La recette de base pour les galettes de céréales que je fais est celle-ci : un verre de flocons (de ce que vous voudrez, vous pouvez aussi faire des mélanges), un verre de lait, sel et poivre, un oeuf (ou substitut d'oeuf de votre choix, pour le liant). 


desserts : bon c'est les vacances. oui oui je me répète ! Mais les vacannnnces quoi. F.U.N. ! Donc en dehors des yaourts et fruits proposés ici en dessert (yaourt en ce moment, c'est yaourt à boire : un yaourt, une cuiller de confiture, un petit peu d'eau, on touille bien, on met une paille, les enfants adorent), je vais me tenter le no)cheesecake de Lili's Kitchen qui me fait de l'oeil depuis quelques jours. 
La semaine dernière déjà deux desserts étaient sortis de ma cuisine : 

menus #5 : et si on parlait du lait?

ça fait du bien aussi de se faire plaisir quand on a un peu le temps de cuisiner ! et puis les recettes vegan hein.... ce ne sont pas les plus caloriques du monde, mais elles sont pourtant aussi délicieuses que leurs équivalents avec produits issus des animaux, ça tombe bien pour moi !


Enfin pour les petits déjeuners, les enfants mangent des madeleines (des "Baleines" pour ma fille) et là encore vacances rules, je vais les leur faire, selon là encore une recette de Lili. Pour moi je reste sur mon combo thé/pain elfique du matin/beurre végétalien/crufiture de dates/amandes, sauf que là je me suis acheté des citrons... aliment santé par excellence apparament, bon je déteste le jus de citron mais dans le thé ça devrait passer ! Après tout il y a encore quelques mois, boire un thé sans sucre relevait de l'impossible... comme quoi les habitudes évoluent doucement et les goûts aussi! 


Bonne semaine à tous et à toutes !

Publié dans Menus

Commenter cet article

Loïs 27/01/2015 18:06

Olala, je n'avais jamais pensé de cette manière pour les antibios qu'on interdit aux mamans allaitantes !! Plus le temps passe, moins je me vois donner du lait en poudre à nos gosses, ça me fait frémir rien que d'y penser (alors que c'est totalement la norme dans la population en fait). J'ai du mal à ne pas être dans un regard de jugement alors que l'allaitement est juste tellement bon à côté de ça !
En ce qui concerne les études sur le lait (et sur le gluten, etc), en fait il y en a autant qui démontrent son efficacité dans la lutte contre l'ostéoporose que d'autres qui démontrent son implication dans cette maladie. Les pro et contre ont en fait quelque part tous raison ... Je crois que comme tous les aliments, c'est un excès qui nuit à l'organisme, de même qu'une éviction totale n'est pas forcément bienfaisante. En ce moment, je trouve qu'on est trop dans une phase "soit noir, soit blanc" :)
J'aime bien lire tes menus, c'est intéressant, et c'est chouette quand tu mets les liens des recettes.
Ah, tu as réussi à aimer le thé sans sucre ? pour le moment je trouve ça infâme, mais bon avant je prenais un morceau de sucre dans mon café, j'ai diminué de moitié et du coup je trouve ça beaucoup trop sucré si j'en mets un entier, donc je te crois quand tu parles d'évolution des goûts hihi.

Linette_sortezdevosconapts 27/01/2015 20:10

oui j'arrive à aimer le thé sans sucre ! maintenant si je sucre c'est très rapidement trop sucré.

Robin 26/07/2014 09:53

Je suis curieux de voir cette étude et qui l'a réalisée. Quelques vegans en parlent, mais personne n'a jamais cité ses sources ni indiqué s'il avait lui-même lu cette étude. Quant à l'ostéoporose qui serait provoquée par le lait, là encore il faut voir l'échantillon sur lequel le teste a été réalisé, parce-qu'en l'état on pourrait presque affirmer n'importe quoi avec si peu de données. Combien étaient-ils? Combien de temps cela a t-il duré? Et ainsi de suite.