Menus#9 : pourquoi les promotions ne vous feront jamais faire de vraies économies

Publié le par schnappy

Souvent, quand je cause réduction du budget alimentaire, on me dit "ha oui moi je fais gaffe aux promotions/je regarde les catalogues/j'en aurai toujours besoin/de toute façon ça sera mangé alors acheter maintenant ou plus tard c'est pareil sauf que c'est moins cher".

OK. Reprenons tout ça, vous voulez bien?

En préambule, entendons nous sur les termes. Je parle d'économies dans ce billet, ce sont les économies réelles. Vous dépensez une certaine somme, j'appelle économie une action qui dans la réalité vous permettra de réduire cette somme. Tant que la somme ne baisse pas dans la réalité, pour moi ce n'est pas une économie. Une économie utile est une économie palpable, qui doit vous permettre de dégager de l'argent d'un poste (ici les courses) vers un autre.

 

Menus#9 : pourquoi les promotions ne vous feront jamais faire de vraies économies

Ni les industriels, ni les grandes surfaces ne sont altruistes.

Ils n'ont absolument aucun intérêt à vous faire réellement économiser de l'argent, pour une raison simple : vous et moi, nous sommes leur fond de commerce. Et leur but, comme toute activité de commerce, est de faire du profit.
Ce n'est pas un pamphlet ou un couplet "tous pourris" mais un constat.

Ces enseignes ont des sièges sociaux qui ont des services spécialisés dans les promotions et la communication. Les gens recrutés sortent tout droit d'écoles de commerce ou de communication, ils ont fait en générale entre 4 et 5 ans d'études pour apprendre justement à nous enfumer avec classe. C'est LEUR job de nous faire gober qu'en achetant et en consommant PLUS on dépensera MOINS d'argent. Ouvrez un peu les yeux, quelle enseigne inciterait ses clients à adopter des comportements qui aboutiraient à une baisse de ses recettes?

Je parle là des supermarchés mais c'est exactement la même chose pour les marques de produits alimentaires.

Ainsi, toutes les promos, les 3 pour 2, les points cumulés sur une carte, les 30% gratuits,le tout judicieusement placé à des endroits stratégiques du magasin où vous passerez forcément, tout cela n'a qu'un seul but : vous faire dépenser PLUS. De manière subtile, puisque vous me soutenez le contraire, mais vous faire bel et bien dépenser PLUS.
Et comment? En vous faisant acheter un produit dont vous n'avez pas besoin, et, coup de force, en triple exemplaire! Alors vous allez me dire "oui mais c'était pas quelque chose d'inutile, c'était de la lessive/des pâtes/des gateaux apéro". Posez vous la question. Est-ce la marque que vous auriez habituellement choisie? non, souvent précisément c'est une "haut de gamme". En avez vous BESOIN d'autant pour votre consommation de la semaine? certainement pas. Ouvrez vos placards. A quoi sert d'avoir 2 paquet de spaghetti d'avance si on a déjà 3 paquets de coquillettes, 1 de fusilli et 2 de macaroni? A rien. A avoir l'illusion d'avoir fait une bonne affaire.

Mais dans la réalité de votre porte monnaie, ça donne quoi?

Voici un exemple concret (mais avec des chiffres fictifs)

Soit un paquet de 1 kg de pâtes à 70 centimes.

Soit un paquet de 1 kg de pâtes de marque à 1 euro mais en promotion de type 3 pour 2. Ce qui donne le paquet à 66 centimes, OK, c'est moins cher.

OUI MAIS ce jour là, vous n'aviez besoin que d'un seul kilo de pâtes. Hors promo vous auriez acheté le paquet le moins cher, et dépensé 70 centimes. Le supermarché a réussi le tour de force de vous faire dépenser plus de deux fois plus que vous aviez prévu, 2 euros, en vous faisant croire que vous aviez économisé 1 euro. Dans la réalité, vous avez dépensé 1 euro 30 DE PLUS. Vous vous dites peut être que vous avez économisé, puisque sans la promotion, vous n'auriez pas dépensé 2, mais 3 euros. C'est FAUX : car si la promotion n'avait pas attiré votre oeil, vous n'auriez pas acheté 3 paquets, mais 1 seul, celui dont vous aviez besoin. Vous auriez donc dépensé moins. Alors, qu'en est-il de votre économie?Dans un supermarché, l'argent le plus surement économisé est celui qui n'est pas dépensé.

Ca aurait été, peut être, une bonne affaire, SI ET SEULEMENT SI vous n'achetiez plus de nouilles jusqu'à en avoir à nouveau besoin. Mais si vous n'arrivez pas à réduire le budget courses de la semaine, c'est bien parce que ce n'est pas le cas. Les promos sont un gouffre sans fin. Chaque semaine, c'est encore un autre produit dont peut être vous pourriez avoir besoin et qui de toute façon sera mangé qui attire votre porte monnaie. La subtilité des marketteurs, c'est de varier le piège. Mais leur but, c'est que chaque semaine, vous dépensiez PLUS que prévu en étant convaincu d'avoir économisé de l'argent. C'est comme ça que, malgré les euros (virtuellement) économisés sur les pâtes et la lessive, vous dépensez invariablement la même somme.

Vous vous retrouvez avec plein de produits d'avance, du lait, de l'huile, des cargaisons de céréales ou de gâteaux. Mais jamais votre stock ne s'écoule jamais puisqu'il est toujours alimenté par le fonctionnement de vos courses alimentaires. Vous avez toujours plus à ranger, ces choses vous les avez sans doute payé moins cher que si vous les aviez acheté hors promotion, sans doute, mais semaine après semaine, votre note reste la même. Dans la réalité, elle ne baisse pas.

Et vous ne seriez pas en train de lire un article sur la réduction du budget alimentaire si cela ne vous posait pas problème.

Je vais formuler pour vous très exactement l'objet de votre problème : si vos dépenses restent strictement identiques au fil du temps, c'est donc que dans la réalité, vous n'opérez aucune économie. Aucun argent n'est libéré du poste "courses" vers un autre poste. CQFD.

Ce fonctionnement, ce surstock, cette certitude de faire des économies tout en gardant pourtant une note identique, c'est EXACTEMENT ce qui est recherché par les professionnels de l'alimentaire.

Jamais vous ne ferez de vraies économies en consommant plus. C'est complètement illusoire. Vous ferez des économies en consommant moins.

Et comme la société moderne nous pousse à consommer TROP, il est facile de réduire une fois qu'on a compris le mécanisme car il y a une vraie marge avant de vraiment manquer. Ici nous avons divisé par deux le budget alimentaire/courses et on vit encore aussi bien qu'avant.

 

Je l'ai dit et redit, la base, ce sont les menus. Faire des menus, noter précisément les quantités pour chaque menu, et n'acheter QUE la quantité nécessaire. Cesser d'acheter "parce qu'il n'y en a plus" alors que dans vos menus cet ingrédient n’apparaît nulle part. Cesser d'acheter "au cas où" : au cas où quoi? où vous en auriez une envie subite et irrépressible? Une envie qui ne puisse attendre les prochaines courses hebdomadaires? Je l'ai vécu.Bien évidemment ! Comme nous tous. C'est exactement ce sur quoi les professionnels du secteur parient. Et nous poussent à céder en tournant de jolies pub montrant à quel point c'est cool et moderne d'avoir ce qu'on veut quant on veut : c'est surtout très lucratif pour eux.

La vérité, c'est que si une envie se présente, elle peut tout à fait attendre les courses suivantes. Se désintoxiquer du tout tout de suite, c'est possible, et une fois qu'on est passé de l'autre côté du miroir, on s'aperçoit qu'on ne se fait pas moins plaisir, en dépit de ce qu'on aurait imaginé. Car bien évidemment il ne s'agit pas de tout programmer, il y a toujours de la place pour l'imprévu, mais avouez qu'entre le tourbillon de la consommation actuelle et la stricte programmation des achats, il y a plein de façons de placer le curseur.

Voilà voilà. J'espère que vous me pardonnerez si j'ai bousculé, ne serait-ce qu'un peu, votre manière de voir les choses. Mais je vous l'assure : acheter ce dont on a besoin et juste ce dont on a besoin, consommer de manière raisonnée, ce n'est pas l'intérêt des industriels; c'est en revanche celui de votre porte monnaie (et surement aussi, de votre santé).

 

Sur ce je vous livre, en vrac pour cette fois, les menus de la semaine. Touours sans viande, sans oeufs, sans fromage et sans lait. Mais pas sans saveur, sans couleurs ou sans peps...(courgettomaniaques par contre, 13.5kg récoltés il y a quelques jours...)

- de la tarte à la courgette surmontée de fromage d'amande. 

- de la greendza (de la pizza verte ! l'idée vient du bouquin de Marie Laforêt dont je vous parlais la semaine dernière...)

- des pâtes à la sauce tomate et au tofu, parmesan végétal

- du gratin de courgette accompagné de pommes de terre vapeur.

Pour ma gamelle le midi, cette semaine ça sera du Bo-bun, salade vietnamienne à base de nouilles de riz, et des nems.

 

Pour les desserts : rien d'original, compote, yaourt (au lait de coco, un test si j'arrive à trouver des gélules de probiotiques pour les faire prendre), et, si j'ai le temps, des perles coco, vous savez, le dessert fabuleux qu'on mange dans les restaus chinois...

 

Edit du vendredi soir : alors finalement, ce soir avec les restes, on a fait une assiette asiatique avec : du shop suey (tofu maison, carottes en fines lamelles et chou émincé finement, revenus dans de l'huile de sésame et déglacés avec une cuiller de sauce soja), riz complet, et pour donner du peps à l'assiette ; menthe ciselée, ail frit (j'ai été contaminée par ma belle soeur thaie) et cajoux concassées grillées à sec. Et pour les plus audacieux, mélange de piments japonais ! C'était vraiment délicieux, mais pas régime par contre...

 

Question organisation, là encore ça l'a bien fait. Voici ce que j'ai fait en 2h30, en parallèle du pain pour demain matin et du repas de ce soir :

- la tarte aux courgettes s'est transformée en crumble de courgettes et est au congélo.  J'ai cuit les courgettes à la poele, puis je les ai placées au fonds du plat, j'ai saupoudré de curry, arrosé de crème de soja et déposé la pâte à crumble (50g d'huile de coco, 25g d'huile de pépin de raisin, 5àg de farine de pois chiches, 20g de son d'avoine, 100g de farine et 20g de noix de coco râpée). Zou, au congélo, avant l'étape de la cuisson finale.

- La greendza est au congélà également. J'ai fait la pâte avec une partie farine de blé intégrale, une partie farine d'orge mondé, on verra ce que ça donne. Ensuite elle est recouverte d'un coulis de courgette (à tomber), midi artichauds (en bocaux) et haricots verts juste dorés à la poele, et pistou basilic/cajoux. il ne restera plus qu'à y déposer les tomates cerises avant d'enfourner, le jour dit. Elle promet d'être délicieuse, j'ai gouté la crème de courgette et le pistou, ils déchirent. 

- Les nems sont aussi prêts et au congélo. La farce est composée de 2 carottes et 5 champignons, hachés tout menu menu (merciii à ma maman pour m'avoir offert le turbotup, je ne m'en passe plus) puis revenus à la poele et déglassés avec une cuiller de sauce soja. j'ai ensuite intégré au mélange de la menthe mixée. J'ai aussi râpé carotte et choux pour le bo-bun du midi, eux aussi attendent au congélo. La veille au soir je n'aurai qu'à cuire les vermicelles de soja, les déposer dans un tupp et y placer également 2 nems, un peu de carotte, un peu de chou, un peu de cajoux grillées et un peu d'ail frit. De la sauce dans un petit récipient qui ferme et je serai prête pour le déjeuner du lendemain midi.

 

J'aime cette organisation. 2h30 ce n'est pas si long, pour être tranquille toute la semaine... je pourrais même partir en WE que ma semaine n'en serait pas plus chargée question cuisine...

 

Je vous souhaite un très bon appétit !

Publié dans Menus

Commenter cet article

olivier 01/03/2017 13:29

J'ai découvert il y a peu votre blog et votre page facebook. Comme vous, je cherche à faire des économies sur tout ce qui est possible. Par ailleurs, j'aspire à un mode de vie "à l'ancienne" en produisant mes légumes, bocaux, en fabricant mes produits avec des recettes de grand-mère. En revanche je ne suis pas tout à fait d'accord sur le principe d'éviter les promotions de supermarché, je m'explique, depuis quelque temps maintenant, j'ai une vision autonomiste et survivaliste des choses. Je fais du stock avec des produits de longue conservation et fait tourner mon stock car ce n'est pas quand une pénurie arrive qu'on ira s'approvisionner au supermarché. Je ne parle pas forcement de guerre ou catastrophe nucléaire mais pour exemple, la dernière petite tempête du moi de fevrier a laissé des foyers sans électricité pour plusieurs jours. Avez-vous un plan de secours ? Autre exemple, dès que les médias annoncent des grève de routier avec blocage de raffineries, tout le monde se rue à la pompe et ainsi de suite. Pour ma part, ma préparation visant une certaine autonomie me permet de faire face et les promotions en tout genre me permettent de faire des économies.
Enfin, pour une grande famille comme la mienne, les produits en 3 pour 2 me permettent bien souvent de faire des économies pour nourrir tout le monde à un coût avantageux.
De toute façon, le peu de produits industrialisé que nous sommes amenés à acheter en grande surface ou autre, servent bien des intérêts mercantiles, quoi que vous fassiez. Les modes de vie que nous choisissons n'est pas le plus facile car empêché par les grandes entreprises et bien souvent sous couvert de la loi.

Linette_sortezdevosconapts 01/03/2017 16:46

je ne partage pas ton point de vue :p mais ce n'est pas grave !
honnêtement, même sans faire de stock, je peux nourrir ma famille pendant plusieurs jours de manière simple, mais nourrissante, sans souci ;)

Maréchal 12/02/2017 05:52

Ça fait plaisir de lire cet article, pour une fois je me sens moins seule!

Linette_sortezdevosconapts 17/02/2017 08:34

:D !

Marie-Estelle 29/11/2016 14:56

"Se désintoxiquer du tout tout de suite, c'est possible". Merci pour ce billet et cette phrase en particulier. Je suis actuellement en plein sevrage ;) Ravie de découvrir ton blog :) Tu as une page Facebook ?

Linette_sortezdevosconapts 29/11/2016 15:02

oui!

https://www.facebook.com/sortezdevosconapts/?ref=bookmarks

Elodie 19/11/2016 10:27

Bonjour, je rebondis sur votre article, très intéressant pas ailleurs. On peut aussi se servir des promos. Je m'explique : quand il y a une promo sur les pâtes ou la lessive, j'en achète bien sûr beaucoup si le produit en promo me revient moins cher au kilo que le produit que je prend habituellement. Après, je n'en achète plus tant qu'il ne me reste pas un minimum de produit chez moi (2 pack de lessive ou 4 paquets de pâte par exemple). A ce moment là, je recommence à surveiller les promotions.
Il ne faut pas non plus tomber dans le piège de la date de péremption. Je n'achète en stock que les produits dont la date de péremption ne veut rien dire (lessive, pâte, riz...) car le piège d'acheter en stock est de devoir jeter les produits que l'on a oublié.

Par contre, je ne comprends pas la peur de manquer d'un produit dans le cas où on en aurait une envie irrépressible : si c'est le cas, on prend sa voiture et son vélo, et on va en acheter. Si on a pas le courage de faire cette démarche, c'est que c'est une envie qui n'était pas si grande que ça. Et si on est dimanche, on attend lundi.

Bonne journée

Sandy 29/09/2016 01:39

Eh bien ! Que de grande tirades pour faire ses économies ! Bravo !
Par contre, j'avoue que je suis une grande stockes de produits secs (j'ai la chance de pouvoir stocker = place ; et d'acheter tout en bio en gros conditionnements pour les magasins bio = grandes économies car au lieu de payer le prix fort pour des produits bas de gamme pas écolo du tout, j'ai la même chose en bio pour le même prix voire moins) Bien sûr tant que les produits secs (pâtes, riz, lentilles, farines ... etc ....) ne sont pas fini je n'en rachète pas ! Alors là oui il me faut parfois beaucoup d'imagination pour jongler avec les produits "manquants" ou en rupture de stock ! LOL ma cuisine est un vrai magasin et je change chaque jour de menu sans qu'on s'en aperçoive ... Par contre, OUI je passe du temps dans ma cuisine, (même si j'avoue que le robot m'aide énormément !) Donc merci pour les astuces, par contre, je suis pas sûre que si je servais trois fois la même chose à ma famille dans la semaine ils feraient pas la tête ... Déjà en changeant la couleur du potage ils râlent alors si ce devait être EXACTEMENT le même plat .... J'imagine pas ! Mais enfin merci pour toutes ces astuces qui sont logiques et de bon sens ... Une autre que j'ai pris de mes grands-mères : L'art de cuisiner les reste et là ça fait de GROSSES économies !!! Bisous lumineux.

Elodie 19/11/2016 10:35

Bonjour, quels sont les magasins bio que vous fréquentez ? Là où j'habite ils sont hors de prix. S'il y a des magasins bio accessible, ça m'intéresse.

Bonne journée

mielou 10/04/2016 19:40

Je suis tout à fait d'accord avec toi, quand on habite en ville... Personnellement, la ville la plus proche est à 30mn de voiture de chez moi, donc quand je fais les courses, je les fais pour deux mois. Tu présente le fait de faire du stock comme négative, et je ne suis pas d'accord : ce n'est pas parce que tu achèteras 3 paquets de pâtes au lieu d'un que tu te fais avoir, la semaine d'après tu n'en achèteras pas c'est tout, non ? (en se plaçant dans la situation de quelqu'un qui habite en ville, donc qui a la possibilité de faire des courses toutes les semaines)
Enfin ce n'est que mon humble avis ^^
Mais je suis d'accord que si on rachète quand même la semaine prochaine, on se fait avoir XD

Linette_sortezdevosconapts 10/04/2016 19:47

Bin la biocoop n'est pas tout près (25 minutes en voiture), donc.... non, ce n'est pas juste quand on habite en ville. Et tu sais, en ville avec le trafic, la demi heure est très vite atteinte. c'est donc une question de choix (et je ne critique aucun choix ;) ) et d'organisation, ici, on a choisi tous les 15 jours. :)

quant au fait de stocker, la plupart du temps cela induit une sur consommation, et effectivement, sur 10 personnes utilisant les propos et les stocks, 1 seule gère suffisament pour que ça n'engendre pas de surcout, les 9 autres sont persuadées de réaliser des économies mais dans la réalité, n'en font pas !

céline 09/01/2016 12:15

voilà, tout est dit dans ton article !
quand j'explique ma façon de consommer sans faire les promos je glisse souvent : honnêtement, si leurs produits étaient bons, ils n'auraient pas besoin de faire de promos, si ?! ;-)

sophie 04/07/2016 17:25

miel ou effectivement tu ne rachèteras pas de pâtes mais surement une autre promo... (riz, lait, biscottes, etc..) donc au final ton budget ne réduit pas mais stagne. :/

Linette_sortezdevosconapts 09/01/2016 12:18

... d'ailleurs il n'y a presque jamais de promos de ce type en mag bio.

Claire 05/09/2014 09:57

Bonjour,
Moi je ne suis pas d'accord. Les promos me font réellement économiser de l'argent. J'achète les pâtes en triple à 0.66€ le kg et je suis contente de manger des pâtes meilleures que les 1er prix à 0,70 ou les MDD à 0,80.
Je connais les prix au kg des produits que je consomme régulièrement et je les achète donc volontiers de marque pour moins que ce prix. Je stocke et suis bien contente ensuite de consommer mon stock quand la promo tarde à revenir.
Le lait à 0,50 j'en ai encore plein, là et je râle quand une promo tarde et que je dois acheter 6 litres 1er prix à 0.65€ : là effectivement, je n'en achète qu'un pack. Pas de bouchon pratique et ça me coûte plus cher.
Le beurre à 4€ le kg, j'en ai fait le plein au congèl cette semaine et youpi ! ça change de la tablette de beurre 1er prix acheté la semaine dernière 5€ le kg car plus de beurre...
;)

sverige 05/09/2014 11:13

intéressant ton article. je fais de temps en temps les courses en utilisant les promos. mais à une condition si en plus des promotions je peux utiliser des bons de réductions sur les articles que j'ai prévu dans ma liste de courses et vu que je ne fais mes courses que dans un seul magasin je vois les économies que je fais car comme je fais mes menus avec ce que j'ai en stock je me retrouve avec des notes plus légères et il m'arrive d'acheter des produits qui me sont tout de suite rembourser complètement sur mon compte
bonne journée

Claire 05/09/2014 10:34

:)

schnappy 05/09/2014 10:11

Ha mais Claire l'essentiel est que tu sois en phase de ta façon de consommer :) (et que ton porte monnaie ne tire pas trop la tronche).
Ici on a plus eu les moyens de faire comme ça. Parce que quand on a que 30 ou 40 euros pour la semaine pour 4 pour l'alimentation (et parfois moins), bin..... les promos, on a pas les moyens :)

Je ne dis pas qu'il ne faut pas courir les promotions. Je dis que quand on est vraiment en galère question budget alimentaire... une fois qu'on lâche les promotions, la note descend vraiment.

Quant à la qualité des aliments de marque en supermarché, je t'invite à te renseigner sur le sujet, malheureusement niveau nutritionnel et santé c'est loin de valoir la différence de prix, car produits à partir de produits de base hyper raffinés. On a pas toujours les moyens forcément de prendre des aliments de vraie qualité, je le conçois, mais ici, une fois qu'on a compris que les aliments de marque n'étaient pas foncièrement différents des aliments sans marque... on a privilégié les aliments sans marque. Cependant cela m'a pris pas mal de temps avant d'accepter cela sans avoir l'impression de me déclasser en quelque sorte... l'image sociale qui accompagne l'achat de marques a la vie dure.

Mais naturellement tout cela n'est que mon point de vue, et je te souhaite une bonne journée !