DIY : la kitchen planet-friendly box

Publié le par schnappy

Aujourd'hui je vous présente le petit dernier de mes cadeaux de noel ! Le kit "cuisine planète-friendly". Ou la kitchen éco-firendly box. Enfin, vous avez saisi le truc quoi.

 

DIY : la kitchen planet-friendly box

Il s'agit d'une boite qui contient : deux sacs pour peser les légumes en supermarché, transparents, un petit tawashi en forme de hibou, un tawashi carré, et quelques feuilles de coton ciré destinées à remplacer le papier alu/film alimentaire pour la conservation des restes ou pour les sandwichs par exemple. Grâche aux chouettes idées véhiculées par le Challenge Green Glam et le groupe facebook zéro déchet, j'ai ajouté un bocal en verre. A chaque objet est accroché une étiquette expliquant ce qu'est l'objet (bon on sait tous ce qu'est un bocal mais un hibou en crochet, auriez vous deviné qu'il servait à faire la vaisselle?) et à quoi il peut servir. Personnellement j'avais plein de bocaux, pour stocker céréales, légumineuses et ingrédients secs, et aussi au cas où je me déciderais à commencer des conserves mais je n'avais JAMAIS pensé à m'en servir comme d'un tupperware, pour les restes. ou pour congeler des aliments. 


 

DIY : la kitchen planet-friendly box

Ce cadeau est pour mon petit frangin et sa copine. Je sais qu'ils sont un peu soucieux de l'avenir de la planète, sans vraiment être engagés au quotidien. Ce n'est absolument pas une critique, étant moi même un poussin dans le domaine du zéro déchet. Ils sont soucieux de l'environnement de la même manière que je l'étais à leur âge. Depuis le chemin a été long et tortueux et il est loin d'être fini. Je n'avais même pas idée jusqu'à il y a peu qu'on pouvait remplacer le film plastique autrement que par une assiette posée sur le contenant, ou par un torchon enveloppant le contenant ou le sandwich (et encore, je ne le faisais pas).

Enfin bref.Je sais que ce genre d'astuces les intriguera et fera son petit bout de chemin. J'aime bien les cadeaux écolo, mais j'aime surtout les donner à des gens qui n'y sont pas complètement réfractaires ou indifférents. Je n'aime pas perdre du temps dans des causes perdues, j'aime bien quand les cadeaux plaisent, interpellent, font discuter, et je sais que ça sera le cas autour de la table : mes parents et mon grand frère n'attendront même pas le lendemain avant de tester le coton ciré et d'inspecter le tawashi. Je sais que ma belle-soeur, intriguée, me demandera comment j'ai réalisé cette petite bête. Je l'offre au plus écolo-friendly de la famille, ce kit, mais je sais qu'il sèmera des petites graines, plus ou moins longues à germer, dans la tête de quelques autres membres, le tout dans la bonne humeur et sans prosélytisme relou. Que demande le peuple?

 

Je commence par la chouette Tawashi.


Je suis très consciencieuse pour ce qui est de la propriété intellectuelle, c'est pourquoi vous voyez ici plus de liens que de tutos. En effet je ne vois pas bien l'intérêt de ré-expliquer ce qui a déjà très bien été expliqué, et le ré-écrire revient à piller le blog originel, même si j'ai bien conscience que le blog originel, ce n'est pas celui vers lequel je mets le lien. Mais peu importe : j'ai envie de casser cette chaine et aussi, de militer pour ce droit à la propriété intellectuelle. Enfin bref. Sauf que là, c'est en anglais. J'ai dû, par confort, me traduire en partie le tuto, alors autant vous en faire profiter. Et, raison principale...... J'ai longtemps gardé ouverte la page, depuis je l'ai refermée en oubliant de la sauvegarder... impossible de retrouver l'adresse. Si quelqu'un l'a sous le coude, je me ferai un plaisir de l'ajouter dans l'article. (blonde power, ouiouioui, on ne se moque pas).

 

.

DIY : la kitchen planet-friendly box

Question difficulté de l'ouvrage, je suis une quiche en crochet. Si si, je vous assure, quand je crochète horizontal, mes rangs siminuent mystérieusement alors que je compte scrupuleusement les mailles, je suis obligée de bidouiller et d'en rajouter périodiquement. quand je crochète en rond c'est encore pire, je n'arrive jamais à déterminer où le rang finit et commence. Et pourtant, tout bidouillé qu'il soit, le résultat n'est pas si mal... non? Donc pas de vraie difficulté, accessible aux débutantes, croyez moi quand je vous dit que la réalisation de ce tawashi est quiche-friendly. Pour vous faciliter la vie, allez tout de même jeter un coup d'oeil ici et encore là pour vous (re)mémorer ou apprendre les points dont vous allez avoir besoin.

Utilisez le matériel que vous avez chez vous en priorité. J'ai utilisé les deux seuls crochets que j'ai chez moi, celui de 5 pour le corps et celui de 2 pour les yeux. J'ai utilisé la laine que j'avais dans mes placards, et je vous encourage à faire de même, surtout si elle est en partie synthétique, c'est apparament mieux pour cet objet. Et puis, même si cette laine n'est pas d'une composition écoloptimale, personnellement, avant de racheter pour mieux, j'utilise ce que j'ai.. Sentez vous donc libre d'adapter en fonction de ce que vous avez.

On commence par réaliser le côté abrasif du tawashi. C'est d'ailleurs pour ça que j'aime particulièrement cette version de l'éponge écologique asiatique : en plus de sa forme super chouette (haha haha), elle a un côté abrasif, comme sa cousine cracra l'éponge industrielle, ce qui est dans certaines situations bien pratique. 

Ce côté abrasif, je l'ai réalisé avec une chute de tulle que j'avais à la maison. Il faut tout d'abord réaliser des bandes de 2cm de tulle (en pliant et repliant le tulle et en coupant tous les 2 cm). Pour les assembler, je les ai bêtement nouées ensembles. A cause de la nature rugueuse du tulle elles ne vont pas se dénouer ou se détendre.

- faire une chainette de 3 mailles, puis faire une maille coulée dans la première pour former un anneau.

- 1er rang : 1 maille en l'air, 6 demi-brides dans l'anneau, fermer par une maille coulée dans le haut de la première demi-bride.

- 2e rang : une maille en l'air, 2 demi-brides dans chaque maille (12 demi brides donc)

- 3e rang : une maille en l'air, 2 demi-brides dans chaque maille (24 demi-brides)

- 4e rang : une maille en l'air, *une demi-bride dans la maille suivante puis 2 demi-brides dans la suivante*, répérer la séquence entre * jusqu'à la fin du rang précédent, soit 36 demi-brides pour ce 4e rang.

Enfin, arrêtez l'ouvrage, coupez les petits bouts de bande qui dépassent aux jonctions entre les différentes bandes, c'est fini pour la partie rugueuse..

- 5e rang : Attachez le fil sur n'importe quelle maille du rang précédent. Une maille en l'air, puis une demi-bride dans chaque maille du rang prédédent. Pour ce rang, passez non pas dans la maille mais sous la maille. Finir avec une maille coulée dans la première demi-bride (36 demi-brides)

- 6e rang ; une maille en l'air, *1 demi-bride dans chacune des 3 mailles suivantes, 2 demi-brides dans la 4e*, répéter cette séquence sur tout le rang et finir par une maille coulée dans la première demi-bride du rang.

- 7e rang : avec une nouvelle couleur : une maille en l'air, 1 maille serrée dans chacune des 19 mailles suivantes, une maille coulée puis une demi-bride dans la 20e, 2 demi-brides dans chacune des 5 mailles suivantes, une demi-bride puis une maille coulée dans la 6e, finir le rang avec des mailles serrées dans les 19 mailles restantes, finir avec une maille coulée dans la première maille serrée du rang (52 mailles)

- 8e rang : une maille en l'air, une maille serrée dans chacune des 17 première mailles, une maille coulée dans la 18e, une demi-bride dans la 19e, (une demi-bride puis 3 brides) dans la 20e, une maille en l'air, (une bride puis une demi-bride) dans la 21e, une maille serrée dans chacune des 8 mailles suivantes, (une demi-bride puis une bride) dans la 9e, une maille en l'air, (3 brides puis une demi-bride) dans la 10e, une demi-bride dans la 11e, une maille coulée dans la 12e, finir le rang avec des mailles serrées et finir le rang avec une maille coulée dans la première maille serrée du rang.

- 9e rang : 1 maille coulée dans chaque maille. Quand vous atteignez les maille en l'air du rang précédent, placez 3 mailles serrée sous chacune.

Faites ensuite la 2e face du tawashi en suivant exactement les mêmes instructions. Le centre ne sera pas abrasif et sera réalisé en laine. A vous de décider si vous placez le côté abrasif devant, ou derrière.

Faites les yeux : en utilisant du fil foncé (j'avais du bleu marine, je n'ai pas acheté de noir pour cela), réalisez un cercle magique avec 6 mailles serrées, et 1 maille coulée pour fermer. Avec de la laine blanche :

- rang 1 : 2 mailles serrées dans chaque maille, fermer par une maille coulée (12 mailles)

- rang 2 : 2 mailles serrées dans chaque maille, fermer par une maille coulée (24 mailles). arrêter l'ouvrage, laissant une bonne longueur de fil.

Faites une 2e pièce identique puis, au moyen d'une grosse aiguille, fixez les yeux avec la longueur que vous avez gardée.
Faites ensuite le bec avec la même couleur que le centre des yeux. Commencez par le premier coin au niveau d'un oeil, le 2e coin au niveau du second oeil, la pointe du bec, puis remplissez, en partant de la pointe du bec.

Il est temps d'assembler les deux faces de la chouette : posez les endroit contre endroit. Assemblez les, au moyen d'une grosse aiguille et d'un fil de laine assorti, en laissant une ouverture de quelques cm. Retournez l'ouvrage, garnissez le avec des restes de tulle, achevez de le fermer au point invisible.

Admirez un peu puis testez sans attendre (ou emballez le pour offrir).

DIY : la kitchen planet-friendly box

Le deuxième tawashi, de forme carrée, est très simple à réaliser.

Il s'agit de 4 carrés réalisés au crochet, en demi-brides. J'ai replié en deux chaque carré, cousu (avec la laine de la même couleur) sur 2 côtés, remplis avec des sacs plastiques coupés en lanière, puis cousu le dernier côté. Je les ai enfin cousu entre eux de la même manière que vous refermez un carton (je ne sais pas si je suis claire?).

 

Le sac en tulle à présent : 

Simplissime.

On prend un rectangle de tulle. On replie un bord long sur 2 com, en coud de sorte de former un tunnel. On plie ensuite le tulle (endroit contre endroit), on coud, on retourne, on passe la cordelette dans le tunnel à l'aide d'une épingle à nourrice, c'est déjà fini.

 

DIY : la kitchen planet-friendly box

Pour le coton ciré :  il faut répartir des copeaux de cire sur le tissu lavé et repassé, et le passer au four à 80° pendant 10 minutes. 

Il faut juste penser à protéger la grille du four et bien garder à l'esprit que la cire brule au delà de 80°. Ce n'est donc en aucun cas un remplaçant du papier cuisson.

Comme tout le reste, j'ai testé et approuvé ! Très pratique et très efficace. 

DIY : la kitchen planet-friendly box

Concernant enfin le bocal, j'ai juste collé du masking tape sur lequel j'ai écrit des trucs pour donner des idées d'utilisation (conservation des restes au frigo, ou au congélo).

DIY : la kitchen planet-friendly box

Et voilà toute la petite famille réunie...

DIY : la kitchen planet-friendly box

J'espère que ce cadeau vous aura inspiré !

PS :  Si vous êtes intrigués par la feuille au crochet, c'est par ici !

Publié dans DIY, cadeau, éconologie

Commenter cet article

Neko 26/02/2016 22:15

Bonjour,
Merci pour les chouettes idées pour équiper sa cuisine.
Pour le patron, j'ai trouvé ce site grâce à Ravelry. Peut-être est-ce celui que vous recherchiez ?

http://www.stringwithstyle.com/2013/08/scrubbie-teaser-post.html

Je ne sais pas mettre un lien vers un autre site dans un commentaire, mais je suppose que ça marchera tout de même..

Delphine L. 17/02/2015 21:07

J'ai pas bien compris : tu as crocheté les bandes de tulles pour la partie abrasive ?? C'est tout mimi ça et j'aimerais vraiment me passer des éponges classiques... Mais autant le tricot j'ai réussi à apprendre toute seule (merci Internet), autant le crochet je rate quelque chose sans doute, ça ne rend rien du tout :((

Marie laviesimpledemimi 01/02/2015 15:07

Vraiment super !!! Un très beau cadeau et de bonnes idées à garder !

Physalis 10/12/2014 08:07

Super cadeau! je viens de découvrir l'éponge au crochet, c'est génial! malheureusement je ne sais pas faire du crochet :(...va falloir que je m'y mette. Je trouve que c'est une super idée de cadeau!
Bravo!!!

schnappy 10/12/2014 08:27

Merci Physalis ! Le crochet est vraiment accessible. Avant de faire l'éponge, j'avais fait une écharpe pour ma fille et un bandeau pour ses cheveux.... l'année dernière.
Donc du très basique. Il y a des vidéos sur youtube qui décomposent bien tous les mouvement et une fois qu'on a pigé le principe, c'est parti ! et comme je dis dans l'article, je ne suis pas du tout une experte, je suis obligée de bidouiller (enlever ou ajouter des mailles puisque j'ai beau compter, ça ne tombe jamais sur le nombre qu'il faudrait), et.... au final ça ne se voit pas ou presque.

Yoko and ko 10/12/2014 07:32

C'est très réussi, malheureusement, je suis incapable d'en faire autant !

schnappy 10/12/2014 08:24

je t'assure Yoko que tout est quiche-firendly dans ce cadeau! Avant je ne me lançais pas car je me sentais incapable de faire.... mais en réalité ce n'est pas vrai, il faut se lancer :)