Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

menu#28 : le bio est-il réservé aux riches?

En ce moment je me fais plus discrète, ici et sur les réseaux sociaux, mais c’est parce que comme je le disais ici, nous entrons dans la dernière ligne droite de notre projet de construction. Quand on a autant de choses à penser et à faire dans notre quotidien, la planification est d’un très grand secours car elle permet justement d’avancer sur les dossiers importants avec l’esprit plus libre.

 

Je fais toujours mes courses uniquement à la biocoop, en privilégiant le vrac. Cette semaine j'ai même trouvé du chocolat en vrac, vegan, et moins cher que le chocolat (sur)emballé de supermarché (je compare avec le Lindt, le seul chocolat noir patissier vegan que j'avais trouvé dans ma grande surface de proximité).

Pour la quinzaine, j'en ai eu pour 150 euros. Soit pile dans mon budget qui est de 300 € max par mois pour 4 personnes.

Ca fait bien 10 semaines maintenant que j'ai basculé dans le 100% bio. Un petit bilan s'impose.... Alors, finalement, le bio n'est-il réservé qu'aux riches? C'est ce que je pensais...et je ne le pense plus. Par contre, on ne peut pas imaginer manger comme avant, mais en bio : là oui, les sommets que vous atteindrez seront très certainement hymalayens. Le bio n'est pas réservé qu'aux riches, mais le 100% bio demande une petite rééducation concernant les habitudes de consommation :

- revoir ses notions de base et en particulier, ce qu'on appelle un petit budget... Le seuil de pauvreté, pour une famille telle que la mienne, serait de 160 € par mois. Là, en 100% bio, j'en ai pour le double, certes. Mais rappelez vous, il y a quelques temps, j'étais à 200€ par mois, pour 4, soit seulement 40€ au dessus du seuil de pauvreté... et on mangeait TRES bien, et on était à 50% en bio. Il faut donc réapprendre à consommer, et découvrir qu'un budget conséquent n'est PAS nécessaire pour manger de la qualité.

- revoir sa conception de l'aliment de qualité : bin oui, il en découle que la qualité ne réside pas dans les marques, qu'elles soient petites ou grandes. Toutes les marques issues de l'agro-alimentaire conventionnel ne proposent que des aliments vides de bienfaits nutritionnels et bourrés de produits archi transformés. Lisez les étiquettes ! Arrêtez de trouver normal d'avoir plein d'ingrédient que vous de comprenez pas et dont vous ne savez pas comment ils sont produits ! J'inclue les fuits et légumes, qui sont bourrés de pesticides et moribonds en arrivant sur les étallages des grandes surfaces. Même s'ils sont pulvérisés de produits retardant leur flétrissement, ils sont cueillis depuis tellement longtemps qu'ils n'ont plus aucune vitamine à offrir, même crus. Revoir sa consommation, c'est aussi accepter le fait que l'on mange, dans notre société, au-delà de notre satiété, au-delà de nos besoins nutritionnels, car les aliments que l'on formule pour nous nous y amènent, par des mécanismes hormonaux déclenchés par l'index glycémique élevé de tous ces aliments, même de grande marque. Accepter de manger moins, sans se priver mais en revenant à une consommation normale et bénéfique en terme de santé, permet d'investir et de privilégier une alimentation de qualité. De vraie qualité. Sans pesticides, sans calories vides, qui apporte de vrais nutriments à notre corps. Ce corps qui, nourris de vrais bénéfices, a moins faim, stocke moins et présente une vitalité accrue.

- revoir sa conception de la promotion, comprendre que la promotion n'est destinée qu'à nous faire dépenser plus en nous persuadant qu'on a dépensé moins. Apprendre à n'acheter que ce dont on a besoin et se défaire de la peur de manquer, purement psychologique, entretenue par les grandes enseignes.

- mener une réflexion sur le fameux "seuil psychologique" du prix au kilo. Des amandes à 19€ le kilo, de l'huile de coco à 30€ le kilo, pendant longtemps ça m'a fait tourner les talons. Oui, mais à côté de ça, j'achetais de la viande dans les 15 € le kilo, du poisson également, et tous ces trucs suremballés genre jambon ou fromage que je payais une fortune au kilo sans jamais me poser la question...puisque pour moi c'étaient des aliments de première nécessité. En réduisant/arrêtant les produits animaux, j'ai fait d'énormes économies que j'ai pu réinvestir dans des produits chers au kilo certes, mais qui, intégrés dans une manière de consommer raisonnée, n'alourdissent pas du tout le budget mensuel, au contraire. Je dépense moins en 100% bio maintenant qu'en zéro bio avant. Tout en achetant de l'huile à 30€ le kilo et des amandes à 19€ le kilo. Si si.

- Comprendre que lorsque l'on achète de la nourriture, on finance un système. Acheter bio, c'est un acte militant qui n'est pas réservé aux petites bourses. Lorsqu'on achète en supermarché traditionnel, on finance un système qui appauvrit les sols, qui prone l'agriculture intensive, qui rend nécessaire l'utilisation d'engrais, qui gaspille tous les aliments non calibrés, qui favorise le suremballage, la pollution, l'exploitation de millions d'animaux et de millions d'humains. On cautionne Monsanto qui est présent dans 80% des produits présents en grande surface. Comment peut-on encore dénoncer Monsanto et continuer à le financer? Là encore, ouvrez les yeux, donnez vous les moyens de vos convictions, car ces moyens, vous les avez : il suffit de réapprendre à consommer. Notre vie de famille, ma vie, ressemble à la votre, presque en tout points. Simplement, je finance un système différent. Je finance un système plus respectueux des sols, la plupart du temps plus respectueux de l'humain. Je finance un système qui exclue les entreprises du type Monsanto. Je me renseigne, j'apprends, je consomme de façon militante. Et pourtant. Vous venez chez moi sans savoir tout cela, vous ne le devinerez pas, je ne vis pas dans une grotte : on peut vivre différemment ET avoir le confort standard du 21e siècle.

Enfin bref. Cessons de croire que les grands méchants sont les multinationale et que nous sommes obligés de subir leur folie. Elles ne font que produire les denrées que nous, consommateurs, achetons au quotidien. Vous, nous, avons un grand pouvoir, celui de ne pas donner notre argent à ces multinationales, et de financer un autre système, et d'impulser un élan vers une consommation raisonnée. Personne ne fera les choses à votre place. Et le fait que personne ne se réveille n'est pas une bonne raison pour ne rien faire. En revanche, faites, et vous verrez que les gens autours de vous commenceront à modifier leurs habitudes.

En conclusion, non, le bio n'est pas réservé qu'aux riches. Loin, très loin de là. Je ne dis pas que l'on peut manger 100% bio en dessous du seuil de pauvreté. Mais je dis que c'est très largement accessible à toute une partie de la population qui se sent en difficulté. 300€, pour 4 personnes.... C'est tellement moins que ce que dépensent en moyenne les familles similaires à la notre.... Et je ne parle même pas d'avant, quand nous étions en mixte et que nous ne dépensions que 200€.
Dépenser si peu, ce n'est pas un but en soi. Personnellement je ne peux pas encore me permettre de dépenser plus au vu de mes contraintes actuelles... Mais c'est aussi une façon de montrer que l'on peut manger sainement quand on a pourtant "pas les moyens" de mettre beaucoup dans la nourriture.

menu#28 : le bio est-il réservé aux riches?

Voici les menus des deux semaines à venir :

Pour le sucré (oui oui ça vient en premier cette fois….. besoin de sucré pour faire face !)

  • gâteau chocolat/caramel/cacahuète, je n'ai pas encore décidé de la recette, j'éditerai quand j'aurai fait mon choix.
  • crèmes au chocolat : Je fais 1l de lait végétal, je ne le filtre pas. Je le mets dans la casserole avec 4 CS de fécule et 6 CS de sucre, et du chocolat fondu. Je cuis jusqu'à épaississement et c'est tout !
  • nutella maison pour le matin
  • flamby : j'utilise cette recette que je végétalise. Pour le caramel, toujours le même conseil : mettez le sucre et l'eau dans la casserole et n'y touchez plus jusqu'à ce que le caramel soit cuit. arrêtez la cuisson en trempant le cul de la casserole dans de l'eau froide.
  • Pour le matin, des pains au chocolat papa ours façon bagels. Je fais ma pâte à pain selon la recette de rose,après levage je la divise en 8, je fais des boudins que j'applatis, je place du chocolat concassé au centre, je ramène la pâte pour enfermer le chocolat et je soude les bouts des boudins pour faire une forme Bagels. Plein de variations possibles : sucrer le pain, mixer le chocolat avec des dattes, de la fleur d'oranger....
  • Des brioches et des croissants pour le matin également. Pour les croissants c'est simplissime, ce sont les enfants qui le font : on déroule la pâte feuilletée vegan, on la coupe en 8, on la tapisse de beurre, ou de conditure, ou de sucre complet.... puis on roule les triangles en commençant par le pus gros côté vers la pointe, et on recourbe le tout pour donner la forme de croissant. Au four à 210° pendant une bonne vingtaine de minutes.
     

Vendredi soir :  gyoza et riz poellé (restes)
samedi midi : pizza. La pâte et la garniture sont maison, et pour la première fois je teste le fromage de Season Square
Samedi soir : out
dimanche midi : on est invités à une crémaillère et voici ce qu'on ramène : quiche à la pomme de terre, salade (pâtes, olives, endives, pommes, graines) et tartelettes fleurs aux pommes.
dimanche soir : out, on mangera probablement les restes du midi.
lundi  midi : pizza  (la même que samedi midi, je la fais en double pour en avoir quand on rentre et ne pas avoir à cuisiner)
Lundi soir : tajine olives/boulettessaucissettes d'arachide. Je ne sais pas encore là aussi ce que je vais faire... j'éditerai, c'est du freestyle comme souvent. Probablement je ferai revenir des carottes et oignons dans de l'huile d'olive et du raz-el-hanout, je déglacerai avec du bouillon (du no-chicken bouillon) et je laisserai mijoter. Pour les boulettes, je mixe des arachides et des graines (cajoux, cacahuètes, tournesol), de la sauce soja, un peu de levure maltée, un peu de gluten et de l'eau pour avoir une texture qui se tienne. Je les roule en boulettes et je les fais revenir à la poele. (ou cuire au four, c'est possible tout pareil). Je rajouterai les olives noires et les boulettes juste avant de servir. Pour accompagner j'ai pris du boulghour, qui une fois cuit sera revenu dans de l'huile d'olive, avec des amandes concassées et des raisins secs.
Mardi soir : restes
Mercredi soir : tofu tonkatsu et riz et poellée de carottes. Le tofu tonkatsu, c'est du tofu panné et poellé. Tout simplement, et mangé avec de la sauce tonkatsu. Pour la sauce Tonkatsu express, il suffit de mixer 4 pruneaux avec de la sauce soja et une cuiller à café de concentré de tomates. et de resctifier selon le gout et la consistance.
Jeudi soir : restes
Lunchs : taboulé, cake aux olives.

 

menu#28 : le bio est-il réservé aux riches?

Vendredi soir : tarte à la tomate au poireau... car les tomates de la biocoop provenaient... d'espagne. boycottage direct.
samedi midi : restes
Samedi soir : hachis parmentier. J'utilise la recette de Marie Laforêt à base de protéines de soja texturées. A la différence près que j'y ajoute des lentilles, un peu de sauce tomate. Et surtout dans ma purée maison, je rajoute de la crème et de la levure maltée. ça lui donne un petit gout de fromage, comme avant quand je ne pouvais m'empêcher de rajouter du gruyère absolument partout.
dimanche midi : restes
dimanche soir : impro
Lundi soir : gratin patate douce au curry et riz épicé. Cuisez vos patates douces et vos pommes de terre. placez les au fond d'un plat à gratin huilé. J'y aurais bien ajouté des courgettes en lamelles, mais point de courgettes à la biocoop hier. Dans un bol, versez votre lait de coco, du sel, du curry. Versez sur les légumes, enfournez jusqu'à ce que le dessus soit doré.
Pour le riz : Je lave bien le riz, je le laisse un peu s'égoutter. Puis je le fais revenir dans un peu d'huile de coco, j'ajoute une fois et demi son volume en eau chaude. Je sale, je couvre et à ébullition je compte 10 minutes. Je ne touille pas. Au bout de 10 minutes, je coupe le feu sans soulever le couvercle et je laisse encore reposer 10 minutes. Parallèlement, je fais revenir un oignon, des raisins secs non réhydratés et des graines/arachides/oléagineux concassés, je déglasse avec de la sauce soja. Quand les oignons sont bien fondus/grillés, j'arrête la cuisson.
Une fois le riz cuit, je le fais revenir dans le mélange oignons/graines.
Mardi soir : restes
Mercredi soir : quiche lorraine fourrée au tofumé maison.
Jeudi soir : restes
Lunchs : crudités, cake, ou sandwich

 

Sur ce, Je vous laisse avec un petit instafood des semaines passées !

menu#28 : le bio est-il réservé aux riches?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Qu'on se le dise 27/06/2017 16:40

Un article SUPER bien fait ! Ravie de l'avoir découvert grâce au groupe FB !

Linette_sortezdevosconapts 27/06/2017 16:43

merciii !

Li 13/01/2017 10:58

Bonjour,
Je suis admirative car je ne sais pas comment vous faites pour tout ce qui est fruits et légumes car nous sommes trois et nous en avons pour 50 € de fruits et légumes par semaine. J'aimerais passer au bio aussi pour les fruits et légumes mais les prix sont beaucoup trop élevés à Paris.
Comment faites vous pour n'en avoir que pour 150€ pour 2 semaines ...? Merci.

Adrien 22/01/2016 16:11

Salut,
Il est très intéressant ton article. J’ai appris pas mal de choses. C’est vrai qu’on a tendance à penser que les produits bios sont hors de prix. Toutefois, tu viens de nous prouver le contraire ! LOL

Linette_sortezdevosconapts 22/01/2016 16:55

hihi oui, l'objectif était de démontrer qu'en consommant différemment, des produits "hors de prix" deviennent accessible. Ceci dit, des produits qu'on a plus l'habitude de consommer sont eux même hors de prix, simplement comme il est d'usage de les consommer et qu'ils sont considérés comme indispensable, on ne se pose pas la question de leur prix... fromage, poisson, viande, mais aussi certains produits industriels...

Pimprenelle 26/05/2015 17:16

Merci pour cet article ultra complet, je le garde dans mes favoris et compte bien m'en inspirer pour faire baisser mon budget courses mensuel. Nous sommes également 4 à la maison mais je pense qu'on doit dépenser le double en mangeant principalement bio (mais pas exclusivement). Il faut dire que nous mangeons à trois le midi à la maison et que je suis la seule végétalienne (même si mes enfants mangent très peu de produits animaux).
Bref, des efforts à faire mes tes conseils me mettent sur la bonne voie.

Pimprenelle 08/06/2015 20:42

Une petit mise à jour, alors non effectivement le but n'est pas de dépenser le moins possible. Le but c'est de dire, le bio/végé c'est possible et on ne passe pas notre temps à manger de l'herbe.

Au final, il est vrai que ça ne fait qu'une dizaine de jours que nous sommes passés sur la planification des repas en 90% bio et on se régale. On mange beaucoup plus varié qu'avant et probablement plus équilibré. Bref, je te suis vraiment reconnaissante pour tous tes petits trucs et astuces, ou juste les idées de repas. Un grand merci donc.

Linette_sortezdevosconapts 26/05/2015 17:29

Bonjour Pimprenelle!
Souvent on me dit : je dépense plus, MAIS...
...Je n'attends d'aucun de mes lecteurs qu'il ne se justifie concernant ses dépenses ! Je ne suis pas certaine non plus d'être un point de comparaison valable.

Le but n'est pas de dépenser le moins possible ni même de faire aussi peu que moi, le but est de trouver le juste milieu entre consommation raisonnable et responsable, contraintes budgétaires, et épanouissement personnel.
Cela ne donnera pas le même budget d'une famille à l'autre, même une famille avec le même nombre d'enfants ayant un âge similaire. Bien sûr !

Le message fondamental que je cherche à faire passer, je crois, est celui-ci : être acteur de son budget et non le subir. Ne pas calculer à la fin du mois combien on a dépensé, mais CHOISIR un montant maximum et se donner les moyens de ne pas le dépasser. Bien sur au début on tatonne, il faut rester réaliste, on m'aurait donné 300€ pour du tout bio il y a 2 ans, je n'aurais pas su gérer, c'est venu petit à petit, ça nous a pris 2 années complètes !
Donc, zen. rester réaliste, y aller par pallier, de toute façon on avance au fur et à mesure des prises de conscience, une fois qu'une habitude de consommation est acquise, une nouvelle vient naturellement se greffer, mais faire tout tout de suite reste périlleux.
Bon cheminement !

Laura_beingthechange 26/05/2015 13:07

Merci pour la réponse, c'est bien ce que je pensais ! Ici mon copain a un estomac sans fond... Et on partage quand même les courses en deux. Je vais essayer de réduire les quantités, on verra :) En tout cas merci tu me donnes un objectif à suivre ;)

Linette_sortezdevosconapts 26/05/2015 13:11

oui bien sur, je connais ça... mon mari avait également un estomac sans fond. incroyable ce qu'il pouvait manger, bien au delà de la faim :)
le truc c'est de cuisiner 2 bonnes portions et de ne présenter que la moitié. l'autre direct au frigo pour le lendemain.

Laura_beingthechange 26/05/2015 10:25

Merci pour cet article ! Je suis toujours autant impressionnée :)
Ici c'est très difficile. Autant en région toulousaine j'achetais quasi tout bio, en vrac et psa de supermarché mais aux pays-bas, pas de vrac, le sec est hors de prix en magasin bio alors je le prends au rayon bio du supermarché... Pour les trucs secs du genre céréales et légumineuses je crois que dans tous les cas il s'agit de "gros" producteurs, alors bio de supermarché ou bio de magasin bio je ne pense pas qu'il y ait de grande différence. La différence se ferait en AMAP (qui n'existe pas ici !) ou en vente directe (pas trouvé).
Pour les légumes, vu que les bio du magasin bio viennent quasi tous sans exception de France ou d'Espagne (les pays-bas sont pas hyper développés en bio) et hors de prix je n'achète plus. Au supermarché idem, avec l'emballage plastique autour. Du coup j'achète au marché mais il n'y a pas de producteur, que des revendeurs... mais la plupart des trucs viennent des pays-bas mais c'est pas bio et sûrement cultivé sous serre chauffée...
Par contre ils sont au top au niveau du végétarisme, au rayon viande il y a la viande végétarienne (et parfois végétalienne mais y'a souvent de la poudre d'oeufs dedans, dommage) du coup je me fais plaisir de temps en temps et c'est super bon !

Je voulais aussi savoir est ce que tu as une idée des quantités ? Car tu parles de restes, mais par exemple nous une pizza pour un repas c'est pour 2 personnes et souvent on en fait même 2 ! Après, on a un petit four d'étudiant donc la taille ne doit pas être la même, mais en tout cas pas de quoi avoir de restes.
Pareil pour les féculents sais tu combien vous en mangé à peu près ? (par adulte) Peut être que l'on consomme trop, je ne sais pas.

Notre problème est aussi que l'on est en stage, on est très fatigués, on n'a franchement pas l'habitude de travailler comme ça. On a 45min de trajet le matin, 45min le soir. On selève à 6h, on rentre à 18h et parfois on préfère aller au snack bar manger des frites, commander des pizzas ou aller au restau. Et j'ai vu ce moi ci où j'ai bien tout noté que l'on dépense presque autant pour les courses classiques que pour les repas extérieurs ! ça m'a un peu fait froid dans le dos. Aurais tu des astuces pour ça ? Je vois par exemple que tu dis faire double de pizza, mais du coup tu cuis la 2ème et la mets au frigo comme ça ? Ou tu fais juste la pâte en double ?
J'ai un peu de mal avec les plats qui restent au frigo ou les trucs que l'on surgèle, je sais pas, j'ai l'impression qu'une fois tout réfrigéré, ça perd tous les nutriments et le gout. Par exemple les tomates, si mises au frigo n'ont plus aucun gout, je préfère les laisser dehors et les manger vite :)

Encore merci pour ce partage :)

Linette_sortezdevosconapts 26/05/2015 10:42

Hello Laura ! C'est fou la différence entre les pays ! On est probablement pas si en retard que ça en France pour le bio et le vrac !

Pour les quantités c'est vrai qu'on a arrêté de manger au-delà de notre faim/de nos besoins. On était en surpoids modéré, comme beaucoup d'adultes en fait, d'ailleurs. ça a été pour moi une sacrée remise en question et une sacrée rééducation.
Mais je ne saurais te dire pour les quantités, ça dépend du métabolisme de chacun, et je ne pèse rien, je fais à l'oeil. Pour les pizzas, on fait deux pizzas de 40x25 je dirais (la plaque est rectangulaire ^^) et c'est sur qu'avant, on aurait pu se la manger facilement à deux, mais maintenant on se la mange tranquillou avec les enfants, une pizza un repas, avec de la salade à côté. Elles sont bien consistantes, la pâte est maison, elle n'est pas super fine, et le fromage maison lui aussi n'est pas spécialement diététique à chaque fois (surtout quand je fais la 4 fromage vegan, lol). Les pizza d'été avec tomates, poivrons and co seront sans doute plus diététiques. Mais bref, voilà, on a appris à consommer différemment en qualité certes, mais aussi en quantité, sans bien évidemment se sous alimenter (bien que dans notre société sédentaire, pour se sous alimenter il faudrait y aller) mais en restant raisonnables sur les quantités par rapport à nos besoins individuels.
voilou !

Filo 26/05/2015 06:43

Merci pour cet article très clair et intéressant.
L'argument "refuser de cautionner Monsanto par le porte-monnaie" est celui qui me manquait pour entraîner mon mari vers une alimentation différente. (MMais nous sommes encore loin du végétalien total)
D'autre part ayant dans ma famille un petit intolérant gluten/lactose, je suis ravie de trouver dans des blogd comme le votre des recettes adaptées.

Linette_sortezdevosconapts 26/05/2015 10:50

Bonjour Filo,
Effectivement beaucoup, tellement, de gens qui s'insurgent contre monsanto ne savent pas qu'ils ont les moyens de le combattre directement à la racine, en boycottant les produits. Ces gens ne savent pas qu'ils ont accès à un autre type de consommation, qui les rendra autant heureux, mais qui sera plus en conformité avec leurs idéaux.
Quand on sait que c'est possible... il ne reste plus qu'à se donner les moyens. Mais cela ne se fait pas en un jour... cela nous a pris 2 ans donc il ne faut pas voir ça comme une bascule mais comme un cheminement.

Pour le rapport entre Monsanto et la consommation de viande, j'y reviendrai dans un prochain article sans doute... car si Monsanto à première vue concerne le végétal, la consommation de viande le cautionne directement... malheureusement. Car les animaux d'élevage sont nourris à 90% par de la nourriture spéciale à base de.... soja OGM (coucou Monsanto) cultivé à grand coups de pesticides et de déforrestation.... et avec les nouvelles réglementations mises en place par Bruxelles, les éleveurs seront presque contraints d'y avoir recours en masse pour des raisons de productivité (et de leur propre survie, de leur propre salaire, et tout ce qui s'ensuit).

Donc la consommation de viande et de produits animaux (laitiers en particulier mais pas que) a un rapport direct avec Monsanto. Boycotter les marques alimentaires indus, c'est une chose.... mais ce n'est que la moitié du chemin. Re-malheureusement, quand on tire la ficelle.... c'est la pelote qui vient.

la-rose-noire 26/05/2015 00:25

Encore moi et encore une question.
Merci d'avoir répondu avant de me lancer je me questionne encore.
Comment fais tu ton lait végétale avec quoi?

Linette_sortezdevosconapts 26/05/2015 10:53

Je fais mon lait végétal avec des légumes et fruits secs achetés en vrac ou en gros conditionnement. Des graines de soja dépelliculées, des amandes, des noisettes, ou encore des flocons d'avoine. C'est très simple à faire... mais comme on en boit/consomme relativement beaucoup, on a investi dans une machine à lait végétal. on met les graines, l'eau,le programme approprié et la machine fait le reste. magiiiiie !
elle a été rentabilisée en moins de 6 mois. Depuis le lait végétal nous revient à moins cher que le lait de vache et à beaucoup moins cher que le lait végétal indus.

jojo 25/05/2015 20:37

Tu travailles ou tu es femme au foyer?

Linette_sortezdevosconapts 25/05/2015 20:50

Je travaille, à temps plein ;)

Lucile 25/05/2015 13:31

Manger bio sans être riche, c'est actuellement l'idée que je milite ^^ Merci pour ton article (et tous les autres d'ailleurs !). Perso je suis seule et j'ai un salaire très variable, mais j'arrive à manger bio, en mangeant pourtant des produits animaux... très peu de viande cela dit, car la bonne qualité est chère, et surtout depuis un an j'ai appris que la viande n'est PAS nécessaire quotidiennement. Du coup je m'intéresse de plus en plus aux recettes végé :) En tout cas, bravo pour ta transition 100% bio !

Linette_sortezdevosconapts 25/05/2015 14:33

Merci beaucoup Lucile !

Marie laviesimpledemimi 25/05/2015 11:33

Super article Linette !
J'adhère à 100% (étonnant, non lol).
Tu me fais tellement envie avec tes menus, c'est super de partager, ça doit te prendre du temps mais c'est inspirant pour les autres. J'avais pensé le faire il y a quelques temps, puis finalement ne l'ai jamais fait...
Bises,
Marie.

Linette_sortezdevosconapts 25/05/2015 14:32

Merci Marie ! Pas tant de temps que ça finalement.... j'écris quand j'ai l'idée et dans n'importe quel endroit, je me l'envoie par mail et je n'ai plus qu'à mettre en forme :)
mais bon tout est relatif hein, mon mari trouve que je passe trop de temps sur les réseaux sociaux !

sylvieH 24/05/2015 08:57

merci pour cet article

Sonia 24/05/2015 08:50

très bel article!
pour ma part je réduis de plus en pus mes passages au supermarché et j'augmente de plus en plus ma part de bio
ceci dit, pas de "bio-coop" chez moi donc j'ai le choix entre du bio de supermarché ou 2 magasins qui sont des enseignes nationale de bio
je ne sais pas trop ce qui est le mieux???
je pense me rabattre sur un marché, il faut que j'en trouve un a proximité, qui soit ouvert le samedi et où je pourrais trouver du bio ou au moins du local en raisonné!

Linette_sortezdevosconapts 24/05/2015 09:24

Entre bio de supermarché et magasin bio, sans hésiter magasin bio ;)
Question de qualité du produit, de ne pas encourager de greenwashing et de financer une filière plus juste!

Christel 23/05/2015 20:06

Bonsoir Herveline,
Merci beaucoup pour cet article. Tu as vraiment trouvé les mots et le ton juste. Je pense le faire lire à mes parents qui trouvent que la bio est trop chère et que je dépense mon argent inutilement. Tes recettes sont vraiment chouettes. Je vais tester ton gratin qui a l'air fort bon.

Linette_sortezdevosconapts 23/05/2015 20:49

Merci beaucoup Christel!
Le pote monnaie est une arme dont il faut se servir à bon escient j'en suis convaincue!

Échos verts ❀ Natasha 23/05/2015 19:30

Merci de prendre le temps de partager ses détails qui montrent qu'une alimentation bio, saine et végétale est plus accessible qu'il n'y paraît. Oui, il faut peut-être faire des concessions, mais pas forcément sur la diversité ni sur le plaisir ! Un article vraiment top que je viens de partager sur ma page FB :-)

Linette_sortezdevosconapts 23/05/2015 20:48

Mille mercis Natasha! Je rougis :)

la-rose-noire 23/05/2015 17:44

J'adore voir et testé tes recette, récemment 'ai fais les gyoza ( un peu long a faire mais super bon)
Pour l crème dessert au chocolat, c'est de la fécule de quoi?
Bonne soirée

Linette_sortezdevosconapts 23/05/2015 17:55

Bonjour !
mais ou pomme de terre, peu importe !