La boite à outil du défi de janvier : kit pour réduire son budget alimentaire

Publié le par Linette_sortezdevosconapts

Afin de vous faciliter la vie, vous qui avez courageusement décidé de regarder votre budget alimentaire dans les yeux ET de lui tailler un short (allons-y gaiement, avec le réchauffement climatique c'est bientôt un bikini qui s'imposera, même en plein mois de janvier, coucou Paris qui se dirige d'ici la fin du siècle vers le climat de Cordoue !), je vous propose un petit récap des points clés pour le passer le défi de janvier la tête haute.

Une sorte de boite à outil, quoi.

La boite à outil du défi de janvier : kit pour réduire son budget alimentaire

A toutes celles et ceux se grattant la tête en se demandant de quoi je parle, il s'agit du défi de janvier que Mary, alias Madame Salade, et moi (enfin moi, j'ai juste dit "ok let's go !"), avons lancé pour janvier sur le groupe d'entraide à la gestion budgétaire que nous animons dans la joie, la bonne humeur, la bienveillance et le pipi de licorne.

Comment établir son budget?

Le budget est propre à chacun. C'est TRES important. Il n'y a PAS une somme universelle minimale qui devrait être dépensée par un consommateur raisonnable en fonction du nombre de personne dans son foyer. Il n'y a PAS de bons et de mauvais élèves. Il faut qu'il soit adapté. A vous, à votre famille, à votre fonctionnement, à votre région, et surtout, à là où vous en êtes de votre déconstruction du modèle culturel, économique et social.

C'est pouquoi je vous propose trois axes de réflexion :

  • ce qui me semble raisonnable
  • ce qui ne me prive pas d’autre chose (et là je parle de bien de besoins et non d'envies)
  • ce que je peux dépenser au maximum, tout autre prélèvements/charge fixe/dépense prévue déduits

Haha ! Je suis certaine que vous avez décelé le piège... "tout autre prélèvements/charge fixe/dépense prévue déduits". Décodez : "je vous encourage fortement à analyser vos dépenses sur plusieurs mois afin de déterminer la somme raisonnable à dépenser en nourriture". Décodez encore : "Ami(e) autruches, sortez la tête du sable et affrontez vos relevés bancaires !". Si vous êtes sur le groupe d'entraide pré-cité, vous trouverez le nécessaire pour réaliser cette douloureuse mais nécessaire étape dans les fichiers.

Pour en revenir au budget courses, il faut qu’il soit réaliste. Mieux vaut se fixer un objectif atteignable et déplacer le curseur quand l’objectif intermédiaire est atteint, plutôt que de se décourager car mois après mois c’est un échec. Donc, ne pas se baser sur le budget des pesonnes qui ont l’habitude. N’oubliez pas, j’ai mis deux ans à arriver à un budget à la fois bas et stable. J’ai utilisé plein de stratégies avant de trouver celle qui convient au fonctionnement de ma famille. Il n’y a pas UNE vérité, mais des façons de faire, et je vous propose une solution qui semble fonctionner assez largement, mais qui néanmoins n’a pas la prétention d’être universelle.

La boite à outil du défi de janvier : kit pour réduire son budget alimentaire

Etablir les menus de manière économique et minimaliste

  • J'ai détaillé la façon dont je procède ici.
  • Cuisiner en grosses quantités et pas tous les jours : c'est un énorme gain de temps mais aussi d'argent.
  • Proposez fomage OU dessert, et une seule sorte de desserts : voilà la toute première minimalisation de notre quotidien que nous avons mis en place il y a 2 ans et demi. Et je vous promet, c'est également la première déonstruction socio-culturelle de notre alimentation : le dessert, c'est culturel. Dans plein de pays, et même des pays aussi "développés" que nous (et même des voisins TRES proches !!!) il n'y a aucun dessert. Ca aide à relativiser, non ? Promis, juré, craché, votre ado, votre moitié, tout le monde s'y fera si vous expliquez calmement et rationnellement votre démarche.
  • Faites vous une liste de plats jocker, très peu chers (avant c’était haricots-œufs, maintenant c’est pâtes à la sauce tomate) et très peu demandeurs de temps, destinés à être intercalés avec des menus plus élaborés et ainsi équilibrer le budget de la semaine.
  • Elaborez vos menus en fonction de vos contraintes : inutile de programmer un plat mijoté si votre ainé a rugby et que vous jonglez entre les activités et le travail ce soir là. Inutile de programmer des lasagnes si c’est votre conjoint qui gère ce jour là et qu’il ne sait pas faire.
  • Anticipez ! Si vous savez que ça va être la course le lendemain, cuisinez la veille pour n’avoir qu’à réchauffer. Prévoyez autant que possible les contraintes, mais pour ce qui est de l’imprévu… mieux vaut se laisser une marge (interchanger les menus, etc)
  • Si vous disposez d'un peu de temps le week end, pensez à cuisiner pour la semaine. C'est un énorme gain de temps, d'énergie et de zénitude pour la semaine.
  • Si vous ne cuisinez pas une fois pour toute la semaine, faites attention à la vulnérabilité de vos légumes. Prévoyez les menus avec les légumes les plus fragiles en début de semaine.
  • Ne partez pas bille en tête avec des menus trop longs (sur la quinzaine ou sur le mois). En effet, l’écueil est de se lasser par avance de ce qu’on a écrit, et le risque est que des envies surviennent, vous fassent craquer et faire des courses complémentaires. Des envies, cela arrive toujours ! Mais il est plus facile de surseoir à une envie quand il est questions de 2 ou 3 jours (jusqu’aux prochaines courses) que quand il faut attendre 2 ou 3 semaines. Perso, quand j’ai envie d’un truc, je le note pour la semaine suivante. Et ça se passe très bien ! De plus, consommer juste, c’est facile sur une semaine, ça demande beaucoup plus d'entrainement sur des périodicités plus longues. C’est pour ça qu’à titre personnel, je vous recommande de commencer par une périodicité plutôt courte, une semaine me semble bien.
  • A BaS Le PeRFecTioNNiSMe ! C'est vraiment une des règles les plus importantes. L'erreur la plus fréquente quand on se lance dans les menus, c'est d'en profiter pour faire mieux. Des recettes chouettes, nouelles, plus élaborées, et différentes chaque soir. C'est un PIEGE, le plus courant ! Car 4 fois sur 5, déjà cela amène à dépenser plus (puisque plats plus élaborés et diversifiés) et ensuite, la semaine arrivant, on a pas le temps, la flemme, pas le courage de faire ce qui a été écrit. Et du coup on pense "les menus c'est pas pour moi". Alors que ça n'a rien à voir, les menus, ce n'est pas faire à manger à sa famille comme un restaurant, c'est juste écrire ce qu'on aurait mangé de toute façon, aussi simple et basique que ça soit.
  • Cuisinez les légumes de saison et privilégiez fruits et légumes locaux, qui sont plus frais donc plus intéressants nutritionnellement parlant.
La boite à outil du défi de janvier : kit pour réduire son budget alimentaire

Techniques pour l’élaboration des menus

J'ai vraiment tendance à déconseiller les sites qui proposent des menus tout faits, type manger/bouger ou la fabrique à menus. A première vue cela peut sembler une bonne idée et une solution très facile, mais économiquement et organisationellement parlant ce n'est souvent pas très performant. En effet, ils ne seront pas adaptés au contenu de vos placards et à vos habitudes alimentaires, ce qui impliquera des achats en plus, et souvent, d'ingrédients dont vous ne vous servirez pas forcément ensuite. De plus, l'afflux de recettes dont vous n'avez pas l'habitude va augmenter votre temps en cuisine, ce qui n'est souvent pas compatible avec la flemme, la fatigue et les contraintes en semaine, voir ci-dessus le point "à bas le perfectionnisme!". Il vaut mieux, dans un premier temps, rester sur ce que vous connaissez et n'introduire que ponctuellement de nouvelles recettes. Même si ça a moins la classe,quand on commence cela assure que ça tienne dans le temps et que ça ne soit pas abandonné dans quelques semaines avec la reprise des habitudes couteuses.

Cependant, si vous craignez de manquer d'idées pour faire votre menus, voici cinq pistes  :

  • La grille à trous : la technique est d'attribuer à un jour une catégorie de plat. Par exemple, le lundi : gratin ou tarte. Le mardi, plat en sauce. Le mercredi, restes. Le jeudi, plat du monde, etc... Sur des feuillets libres, un par catégorie, notez tous les plats qui vous passent par la tête. Le moment venu de remplir votre grille de menus, votre travail de réflexion en sera grandement facilité.
  • Le tirage au sort : dans un bol, mettez des petits papiers avec les noms des légumes de saison. Dans un autre, les types de plats. Tirez au sort l'un, puis l'autre : si l'association ne vous dit rien, rendez-vous sur pinterest !
  • les étiquettes : contribution d'une personne qui a suivi le défi, chouette ! Elle écrit ses plats sur les étiquettes. Elle présélectionne les plats qui correspondent à ce qu'elle a déjà dans les placards et fait participer sa petite famille au choix du menu de la semaine. Et si une recette testée est approuvée par toute la famille, elle rejoint la cohorte des petites étiquettes !
  • Partir des légumes d'un panier amap : jaime beaucoup faire cela ! J'écris le nom du légume et je regarde ce que je vais pouvoir en faire, en l'utilisant en entier. Si cela vous semble peu clair ou que cela vous intéresse, vous trouverez plus de précisions ici !
  • Constituer une rotation sur un mois et s’en resservir le mois suivant (ou la saison, ou l’année) : gardez précieusement les menus que vous faites, compilez-les et resservez-vous en !
La boite à outil du défi de janvier : kit pour réduire son budget alimentaire

Elaboration de la liste de course

  • Je déconseille les listes pré-faites où il faut juste cocher : d’expérience on a tendance à cocher certains produits par habitude ou parce qu’il n’y en a plus, alors qu’on en a pas besoin pour la semaine (donc budget alourdi).
  • Reprenez votre menu et inscrivez ce dont vous avez besoin pour le réaliser, et la quantité (inutile de prendre un kilo de carotte si vous n’en avez besoin que d’une cette semaine là….même si les carottes sont en promo. Idem pour tout le reste, pas besoin de prendre 3 paquets de pâtes si vous n’avez prévu qu’un seul plat de pâtes, même si 3 pour 2. Inutile de reprendre du paprika si vous l’avez fini mais que vous ne projetez pas de faire du guacamole dans vos menus).
    • Pensez ensuite aux desserts si vous ne l’avez pas mis dans les menus, et aux petits déjeuners, listez ce qui vous manque.
  • Pensez aux produits d’hygiène et d’entretien. Perso je ne rachète que quand c’est vide ou que ça sera vidé dans la semaine, jamais en avance...et renseignez vous sur le fait maison, souvent des recettes ultra simples et très économiques, vous serez surpris(e) !
  • Quand je vide quelque chose, je le note sur ma porte-tableau-noir. Cela bascule dans la liste de course de la semaine suivante uniquement si besoin, sinon ça attend en pense-bête jusqu’à ce que j’en aie à nouveau  besoin.
  • Une fois que votre liste est faite, faites un tour rapide de vos placards pour vérifier si vous n’avez pas déjà ce que vous y avez inscrit. Même à moi, ça m’arrive ! Or, inutile de racheter de la farine si vous en avez encore 3 paquets, etc etc.
  • Une fois la liste faite, évaluez ce qu’elle va vous couter. Si elle dépasse votre budget, il faudra revoir vos menus !
  • Réfléchissez bien aux sirènes des promotions, qui contrairement à ce que les industriels souhaitent que l'on croie, ne sont pas faites pour nous faire faire des économies. J'en ai parlé ici !
La boite à outil du défi de janvier : kit pour réduire son budget alimentaire

Voilà voilà, il est temps de refermer la boite à outils.
J'espère qu'elle vous sera utile !
Sur ce, bon brainstorming !

Vous avez envie de participer à un super chouette projet citoyen?
Vous avez envie de semer de petites graines à votre niveau?
Je vous invite à regarder par ici....


 

Publié dans Menus, éconologie

Commenter cet article

elodie 19/05/2017 22:54

super article.

Je suis un bébé licorne

J'utilise déja le menu de la semaine et de regarder mes placards pour faire cette liste avant de racheter :)

On s'accroche et on continue bisous

Sophie 20/03/2017 18:53

Merci pour cet article très complet et plein de bonnes idées :) à la maison on a adopté les menus depuis plusieurs mois et c'est vraiment un gain de temps et d'argent ! J'essaie de préparer des repas à l'avance (le dimanche) mais pour le moment je fais seulement gâteau et soupe pour la semaine et ensuite c'est au jour le jour. Par contre on a pris l'habitude de faire des recettes "compliquées" le week-end et du simple en semaine, ça diminue le stress ^^ Nous mangeons végétalien, 95% bio et notre budget hebdo pour 2 pers est entre 50 et 80€. C'est donc très fluctuant ! La faute à certains extra type pâte à tartiner (oups !)

La gourmandise de Violette 17/02/2017 14:54

De très bons conseils, je viens de m'inscrire sur le groupe d'entraide, super intéressant, merci

Nicolas 10/02/2017 12:59

Depuis que je suis sur le groupe d'entraide budgetaire, je suis passée de 1000E à 600E par mois pour 5 en presque tout bio nous sommes végetariens, j'aimerai encore baissé le budget mais je n'y arrive pas.

Linette_sortezdevosconapts 17/02/2017 08:36

ça va venir ! J'ai mis 2 ans à vraiment stabiliser mon budget courses. courage !

Nicolas 10/02/2017 12:57

Bonjour, merci pour les conseils. En effet depuis que je suis sur le groupe je suis passée de 1000 à 600E par mois pour 5 presque tout bio, nous sommes végétariens, j'aimerai encore réduire, mais je ne vois pas.

stéphanie 26/12/2016 23:24

Bonjour,

J'ai une petite question... Je fais mes courses dans plusieurs magasins (dans chacun j'achète des produits que je ne trouve pas forcément ailleurs, ou plus cher), mais je ne vais que dans un magasin chaque semaine. Du coup je ne vois pas comment ne pas stocker... Comment puis je faire? (selon les distances, je vais dans certains magasins une fois par mois, une fois toutes les 6 semaines ou une fois par quinzaine)

Linette_sortezdevosconapts 31/12/2016 10:52

et pour les produits que tu ne trouves pas ailleurs, pourrais tu les remplacer? t'en passer? les substituer?

Linette_sortezdevosconapts 31/12/2016 10:52

il y a toujours une différence de prix d'un magasin à un autre. Personnellement, j'ai adopté le magasin qui globalement revient le moins cher pour mes courses de base. J'ai trouvé que naviguer sur plusieurs magasins était (pour moi !) très chronophage, me demandait beaucoup plus d'organisation et au final, ne générait pas des économies substantielles

Audrey - Que Lire ? 19/12/2016 12:46

Bonjour,

Je découvre votre blog grâce au groupe FB Gestion budgétaire, entraide et minimalisme et cet article est exactement ce qu'il me fallait ! J'ai un gros souci avec ma façon de faire les courses : budget mensuel environs 1500€ à 5 (un couple et 3 enfants en bas âge). Une liste approximative, je craque pour les lots, les goûters et desserts pour mes 3 enfants me côutent un bras et même si mes placards sont pleins, je ne sais pas toujours quoi faire à manger...

C'est décidé je reprends les choses en main !

Cécile 29/03/2016 20:00

C'est trop bien toutes ces astuces de gens normal ! Merci !!
J'adore tes menus et ça me rassure en les parcourant, surtout les "on sort", "on invite" ou "On mange les restes". Ben oui normal quoi.
Bref j'ai quand même une chtite question. Comment tu fais pour budgeter tes listes de course ? Tu sais combien chaque chose vaut ? sérieux? ou tu épluches avec tes tickets de caisse? ça a l'air épuisant.
Bon sinon nous ce mois-ci on a dépensé 600 euros en mag bio à 2...hum je crois que j'ai des progrès à faire !!! Mais grâce à toi je viens de réaliser que j'avais assez de pâtes, riz et légumes secs pour 3 mois donc on devrait s'y retrouver :p

Linette_sortezdevosconapts 29/03/2016 21:02

éplucher les ticket de caisse, JAMAIS DE LA VIE !!!
c'est à la louche ! grosso modo on prend toujours des produits récurrents. et ça fait 25 ans qu'on fait les courses ! on a quand même un ordre d'idée sur les prix (perso je vais de 50 centimes en 50 centimes, rien de précis)

Ber 02/02/2016 17:02

Oui à bas le perfectionnisme :D on se fatigue,on s'épuise :).
Une fois par semaine c'est "gros pti déj" le soir :D avant je culpabilisais et en fait les enfants adorent :)
Par contre c'est que du fait maison.
Merci pour ce blog,c'est top ;)

Adrien 22/01/2016 16:14

Hello,
Merci pour ces conseils. Pour ma part, j’ai aussi décidé de revoir mon budget consommation. En faisant des recherches sur le Net, je suis tombé sur ce magazine conso : https://www.realisezvosprojets.sofinco.fr/famille/ . Il y a quelques bons plans pratiques. Par exemple, j’ai découvert qu’il y avait une application qui pouvait aider à faire des achats malins. Si je ne me trompe pas, il s’agit de Shoptimise. C’est toujours bon à savoir !

Linette_sortezdevosconapts 22/01/2016 16:52

Adrien, le meilleur des achats malins, c'est celui qui est raisonné. ce genre d'appli est faite pour forcer à la consommation ;)

Un tresor dans mon placard 15/01/2016 19:59

Super idée d'article! Moi je ne fais pas de liste, j'achète mes produits de saisons et je compose mes menus ensuite car en fait j'achète moins comme cela, ça me force à faire avec ce que j'ai dans mes placards et dans mon frigo et je ne jette rien!

Fanny 10/01/2016 15:11

Bonjour, je vous ai trouvé par le blog le cul de poule et quelle merveille! Je suis assez organisée mais là, c'est le niveau olympique! Je vais donc lire le blog en long et en travers pour m'améliorer. Merci pour tout.

Linette_sortezdevosconapts 10/01/2016 20:33

merci !

Fanny 10/01/2016 19:56

Bien sûr, le voilà http://leculdepoule.co/coups-de-coeur/coups-de-coeur-blogs/

Linette_sortezdevosconapts 10/01/2016 15:22

bonjour et merciiiii ! je ne trouve pas le blog le cul de poule, tu me mettrais le lien?

Nono 10/01/2016 12:44

Très bonnes idées, merci !

fedora 09/01/2016 13:45

Super idées ! Je confirme, chez nous, à part pour la poulette, pas de dessert... autres "trucs" : boire l'eau du robinet, cuisiner soi-même les petits déj (pâtes feuilletées/pommes ou chocolat, gâteau, cougnou maison...), faire des soupes avec les légumes "fatigués" ou des jus frais.

Marina 09/01/2016 00:16

J'aime j'aime ! Merci beaucoup pour tes astuces, je rajoute la mienne : on ne prévoit que les dîners, vu que le midi soit on mange les restes de la veille (on ramène au bureau) et on ne prévoit que 4 diners par semaine + les week-end. Les autres soirs, on trouve toujours un repas à préparer. Quand aux menus sur le mois, je les prépare au crayon à papier, comme ça je peux supprimer si j'ai changé d'avis (on fait nos courses à la semaine). Et ça m'évite de dire durant 3 mois "j'ai envie d'une carbonade flamande" sans jamais la cuisiner^^