menu#36 : A BaS Le PeRFeCTioNNiSMe !

Publié le par Linette_sortezdevosconapts

Cette semaine je voudrais revenir sur les premiers retours du défi de janvier : maitriser son budget alimentaire grâce aux menus.
Si vous prenez le train en route, dans ce défi, vous pouvez apprendre à déterminer votre budget, élaborer vos menus, établir la liste et la chiffer pour savoir à quoi vous attendre. Si vos menus vont au delà de votre budget, vous le saurez avant les courses et donc, vous pourrez les rectifier pour ne pas dépasser votre budget. Tout est récapitulé ici.

Mary et moi, on est vraiment heureuses de voir que pour bon nombre d'entre vous, cela fonctionne du tonnerre. C'est vraiment très chouette d'avoir autant de retours positifs, et en ce qui me concerne, ça fait du BIEN de faire quelque chose de réellement utile.

Bien sûr cette façon de faire ne se prétend pas universelle et ne conviendra sans doute pas à tous. Cependant, il y a une erreur fréquemment commise sur laquelle j'aimerais revenir.

C'est le piège le plus courant quand on commence l'aventure des menus, j'y suis moi-même tembée à une époque : le perfectionnisme. Concrètement, c'est le fait de prendre sa feuille, se creuser la tête et sortir un menu équilibré, diversifié, pimpant, plein de recettes novatrices et chouettes, toutes différentes pour tous les jours de la semaine. C'est très beau sur le papier...

...mais c'est une gRaVe eRReuR !

1) Cela ne va pas dans le sens de la réduction de votre budget alimentaire : des recettes dont vous n'avez pas l'habitude ont beaucoup plus de chances de contenir des ingrédients que vous n'avez pas et que vous n'utiliserez plus ensuite.
2) Diversifier au maximum là encore est loin d'être la solution la plus économique, car beaucoup d'ingrédients différents seront nécessaire, il vaut mieux mutualiser des ingrédients ou cuisiner en double et faire deux repas avec un même plat.
3) Diversifier et innover, c'est chronophage. Et la semaine, du temps, on en a pas vraiment. Entre le boulot qui finit tard, les enfants fatigués qui demandent de l'attention, votre propre fatigue, les imprévus, les bouchons, les activités, les devoirs... souvent le menu prévu passe à la trappe, faute de temps, d'énergie et de motivation. C'est du vécu ! La flemme, les imprévus et l'indisponibilité pour cause de famille à gérer sont des contraintes à prendre en compte quant on fait ses menus.
Donc, réalisme, simplicité et anticipation seront vos meilleurs atouts dans cette aventure.

En bref, faire des menus, ce n'est pas proposer mieux, du moins pas dans ce premier round de découverte : c'est JUSTE écrire ce que vous auriez mangé de toute façon, aussi simple et basique ou industriel que cela soit.

Bien sûr, je passe mon temps à vous dire que faire soi-même est plus économique et tout et tout, mais dans un premier temps et pour la plupart des gens, vouloir TOUT changer d'un coup est contre-productif. Quand vous aurez bien assimilé les menus, quand vous aurez trouvé votre fonctionnement, vous pourrez commencer à introduire plus de fait maison. Progressivement. Ce que vous ferez vous même vous prendra d'abord plus de temps, et avec la pratique deviendra automatique : vous pourrez alors augmenter progressivement la part de fait maison.
N'oubliez jamais que les menus sont là pour simplifier votre quotidien. S'ils le complexifient, c'est qu'il y a quelque chose qui cloche dans leur mise en place !

menu#36 : A BaS Le PeRFeCTioNNiSMe !

Les menus

Après cet interlude, il est temps de vous dévoiler ce qu'on va manger cette semaine. Comme la semaine dernière, et en vue de minimiser le gâchis, je suis partie de mes légumes présents dans le panier et j'ai réfléchi à ce que j'en ferais, y compris de leurs épluchures, fanes, etc etc.

Voilà ce que qu'il est prévu de manger chez nous grâce aux 6 kg de fruits et légumes bio :

  • Galettes à la fondue de poireau et médaillons de tofu poellé (pour les enfants, galettes à la pomme de terre et à la crème)
  • Velouté de verts de poireaux (avec un navet et une pomme de terre, et un oignon/ail revenus avec des herbes de provence pour bien parfumer)
  • Tatin de navet/pomme/tofumé et purée de potiron
  • Des nems aux PST, des tempuras de carotte, de la soupe au miso et du riz sauté à l'asiatique (riz cuit pilaf, une fois reposé je mets du la sauce soja et brasse rapidement. à part, je fais revenir les échalottes, je les réserve, je fais cuire mon tofu brouillé à la farine de manioc : faites mariner du tofu émietté avec du durry, de l'ail en poudre, du sel, du poivre et 1cc d'huile. faites revenir le tout à la poele, puis déglacez avec un peu de crème de soja, puis incorporez de la farine (de manioc pour moi) et mélangez vivement. laissez dorer, réservez !). La dernière étape : faites revenir le riz dans de l'huile (de sésame grillé pour moi), puis ajoutez les verts de poireaux finement ciselés, 2 CC de carottes grossièrement rapées, l'échalotte frite, et le tofu brouillé)
  • Une tarte à l'oignon, et pommes de terre vapeur
  • Deux pizzas à la courge : j'ai juste précuit la pizza aux 3/4, sans mettre le fromage (végétal).
  • Des chips d'épluchures.
  • Une base bouillon pour de la mama soup (Bouillon, miso, nouilles chinoises, cahuètes pilées, ail frit, coriandre ou céléri ciselé, carottes grossièrement rapées, cubes de tofu.... à vote imagination !)
  • Pour le midi : Des muffins de verts de poireaux, j'ai pris une recette de marie laforêt comme base et je l'ai un peu adaptée à ce que j'avais dans mes placards, de la salade de pois chiches, carotte et radis noirs râpés, vinaigrette japonisante et graines de sésame. Et en accompagnement, achard navet/carottes (à ma façon, qui doit être à peu près aussi loin de la tradition que quand nje fais du guacamole).

Pour les gouters et les matins, j'ai prévu des bretzel et des cookies. Mais si je n'ai pas le temps de faire les bretzel ou la flemme, il y aura du pain ! J'ai aussi prévu de faire des meringues, avec le jus de cuisson des pois chiches. Et bien sûr, du pain !

repas asiatique de samedi soir ! Soupe de miso, tempura, nems et riz frit !

repas asiatique de samedi soir ! Soupe de miso, tempura, nems et riz frit !

Organisation

Ce week end, on était pas à la maison à partir de samedi fin d'après midi. Pas possible donc de cuisiner dimanche. Et pas possible de tenir les menus si je cuisine au jour le jour (je n'ai pas suffisament de temps disponible en cuisine ! Je ne suis pas wonderwoman, à bas le perfectionnisme, toussa...voyez? ). J'ai donc cuisiné samedi.

  • J'ai commencé par les garnitures des tartes, galettes, muffin, et lancé les cuisson des légumes pour la soupe et pour la purée. J'ai mis les épluchures d'un côté pour en faire des chips, le reste dans une casserole pour en faire un bouillon.
  • J'ai ensuite fait les pâtes (les levées en premier, celles à pizza, les brisées ensuite), ce qui est un gain de temps puisqu'on fait plusieurs portions de pâtes dans le même temps qu'on en ferait une, avec une seule fois de la vaisselle, etc.
  • Pour optimiser l'utilisation de mon blender et ne pas avoir à le nettoyer à chaque fois (coucou les économies d'eau !), j'ai d'abord mixé les oléagineux avec huile et eau pour les bases huileuses de mes pâtes. Si j'avais eu de la crème ou du lait, je les aurais fait ensuite (même base alimentaire). Puis sans rincer, j'ai mixé la soupe (ça a donné un velouté). Et toujours sans rincer, j'ai fait dans le blender l'appareil des muffins : j'avais gardé 100g de velouté pour remplacer la crème dans la recette. ça a donné des muffins verts, avec des verts de poireaux ciselés et revenus à l'ail dedans.
  • J'ai assemblé les tartes, pendant que le four préchauffait. Comme j'ai un piano de compète, j'ai trois fours et donc aucune difficulté pour réduire le temps dédié à la cuisson. Sur le temps de cuisson d'une tarte, je peux en cuire 4 (ou bien plus !). Oui, je sais.... je suis chanceuse. C'était mon cadeau de mariage !

Je n'ai pas eu le temps de faire la compote, je la ferai sans souci dimanche soir, c'est très simple ! Je vais tenter de faire des compotes sans peler les fruits, voir ce que ça donne. Donc, il faudra laver les fruits, les découper, les placer dans la cocotte en fonte et laisser compoter, puis mixer. Cuire les pois chiches également (je ne pouvais les cuire samedi, ils devaient tremper avant), et faire les biscuits du gouter (mais pas de panique ! si ça me soule, du pain et du chocolat ça a toujours du succès !)

Voilà voilà. Il me restera donc à faire les soirs de semaine :

  • Cuire les galettes, poeller le tofu et garnir les galettes (20 minutes max en cuisine).
  • Faire les fromages à pizza, les disposer sur la pizza, et finir de cuire la pizza (10 minutes pour les fromages pendant que le four préchauffe, 10 minutes pour finir de cuire la pizza)
  • Cuisson vapeur des pommes de terre pour accompagner la tarte à l'oignon (20 minutes sans surveillance).
  • Le reste est du réchauffage.

 

Avec tout ça, on peut manger pendant 2 semaines (en remplissant les trous s'il y en a par des repas simples type soupe/croutons ou pâtes sauce tomate). Et d'ailleurs, comme le WE prochain on sera vraiment indisponibles du vendredi soir au dimanche soir, je vais décaler le panier d'une semaine !

Et sur ce, je vous souhaite une bonne semaine,
et n'oubliez pas... à BaS Le PeRFeCTioNNiSMe !

Ce blog n'est en aucun cas sponsorisé par des publicités.
Les publicités que vous voyez sont imposées par Overblog et n'ont jamais obtenu mon consentement.
Si vous souhaitez ne plus être pollué par elles, vous pouvez installer un logiciel de blocage de pubs, tel Adblock.

 

Publié dans Menus, Végan, éconologie

Commenter cet article

poli 05/02/2016 23:14

Ouf, tout ça me parle, entre les bonnes résolutions et la réalité du quotidien, merci !

so lamainsurlesyeux 20/01/2016 18:07

Quelle organisation!!! Je fais les menus depuis des années mais je me retrouve très souvent à la fin de la semaine avec plus d'énergie pour m'occuper des derniers repas à préparer, mon organisation est loin d'être au top. Ces derniers temps on cuisine pas mal en double pour congeler des plats pour les jours de flemme, on a un congel plein d'aliments bruts du coup quand on est fatigués ça ne nous arrange pas du tout! Bref on a une bonne partie de notre organisation courses à revoir, je me rends bien compte que le congel et les placards sont blindés de trucs qu'il n'est pas nécessaire de stocker. Merci pour ces précieux conseils :) bisou

Sameiro 19/01/2016 13:33

Super post !
Je mets déjà en pratique certains conseils mais je dois m’améliorer.
C’est génial de pouvoir se mettre à table à 19h15 ! Comment faites-vous (pour le repas j’ai bien compris que l’anticipation est la plus grande aide) ? Je travaille à temps plein du lundi au vendredi et je rentre avec les enfants vers 18h45 et là c’est la course ! Ne serait-ce qu’enlever les manteaux, les chaussures et le lavage des mains ça prend 15 mn car pendant ce temps là il faut les écouter, les câliner car les tensions de la journée retombent. Puis bain les jours où c’est prévu, pyj et finir la préparation du dîner, donc on passe à table seulement vers19h45 (les bons soirs vers 19h30)!
C’est vraiment dur, j’ai l’impression de continuer à courir jusqu’au coucher des enfants ! Mais bon, ça doit être le lot quotidien de tous les parents qui travaillent.
Merci en tout cas pour vos conseils.
Same Iro

Marjo 19/01/2016 07:38

Encore un petit commentaire, ou plutôt une demande à formuler, après je vous laisse tranquille. Un autre piège dans lequel je tomberai facilement est la surabondance d'appareils pour cuisiner. J'essaie de rester au strict minimum, mais j'en ai marre de faire déborder mon lait de soja et de devoir nettoyer toute ma gazinière tous les deux jours, je n'arrive pas à faire un pain bien aéré et me dis que ce serait différent avec un robot pétrin, je voudrais avoir un blender surpuissant pour faire mes purées d'oléagineux,...
Aller à l'économie en terme de temps et d'argent peut nous faire tomber dans la surconsommation d'électroménager. Comment s'équiper sans se laisser dépasser ? Si vous avez quelques conseils, je suis plus que preneuse.

Linette_sortezdevosconapts 19/01/2016 11:21

haha c'est l'objet du prochain article :p
Je pense que si on a besoin d'être efficace en terme de temps à cause de contraintes personnelles, il faut investir dans du matériel de qualité. pas besoin de TOUT, mais quelques trucs aident bien. Perso, mon blender surpuissant je ne pourrais faire sans (en particulier par les purées d'oléagineux, qui coutent un bras toutes faites). le nicer dicer non plus.

Concernant le lait de soja : à l'époque où on en faisait souvent, j'avais acheté une machine à lait qui vraiment nous a sauvé la mise. Elle nous sert aussi à faire le tofu. Maintenant tout est question de fonctionnement personnel : toi, si tu n'as pas besoin de fabriquer ton propre tofu (je n'en sais rien :p ), le lait de soja est-il indispensable? peutil être remplacé par un lait cru type amande, noisettes ou avoine? où là le blender suffit.

pour les purées d'oléagineux, si tu souhaites les faire toi même, il faut un blender surpuissant, c'est clair. Mais si tu ne te sers des purées que dans les recettes, sais-tu que mixer les amandes et la partie huileuse de la recette marche aussi?

pour le pain : connais tu la recette de la baguette magique de rose? aucun pétrissage nécessaire, pain comme chez le boulanger, nickel.

Après voilà, c'est vrai que c'est une réflexion à mener sur les besoins (et non sur les envies).
là je m'achemine vers l'achat d'un thermomix, qui va remplacer la machine à lait, le blender surpuissant, a priori le mini mixer également, la machine à pain (dont je ne me sers plus que pour pétrit la pâte à brioche), le batteur, le cuiseur de riz... et j'en oublie surement. Je préfère, d'un point de vue pratique, avoir un seul appareil pour tout ça. mais.... c'est un investissement qui se réfléchit, je réflexionne depuis plusieurs mois.... je ne me déciderai que si je peux le tester sur plusieurs jours avant l'achat.

Laurine 17/01/2016 19:15

bonsoir !
Trois semaines que j'ai découvert votre blog (et votre groupe FB avec votre amie), et je suis émerveillée à chaque fois par vos articles (je lis tout doucement les articles plus anciens). Tellement d'idées, tellement d'inspiration ! A chaque fois que je termine de lire vos menus... j'ai faim !
voilà, mon commentaire n'est pas très pertinent, mais je voulais vous remercier pour ce super boulot :)

Linette_sortezdevosconapts 17/01/2016 20:22

comment ça pas très pertinent ? :p
merci beaucoup !

Marjo 17/01/2016 16:26

J'aime vraiment ces conseils donné tant au niveau de l'économie de temps que des produits. Cela fait donc une semaine que je cuisine des peaux de fruits et légumes et je ne suis pas morte, et mes enfants non plus. Pour info, ma belle-mère fait ses compotes en gardant la peau des fruits et passe le tout au mixeur par la suite.
Quant à moi, perplexe quant à l'utilisation des peaux de banane, je les garde à présent puis les cuisine pour faire muffins, cookies et même compotes.
Bref, un grand merci.

Alice 17/01/2016 13:37

Bon je suis vos conseils a marie et a toi mais je n'ai pas encore votre organisation top
Ce matin , j'ai lu la recette de harira de mary et j'en ai eu trop envie , alors vive le vrac je n'ai achete que 100g de lentilles corail , et 3 pommes de terre ! Pas de stocks , pas de gachis
Avant je prenais les pdt au marche par sac de 2 kilos , et je me retrouvais a me dire "que vais en faire ?"