réduisons nos déchets sur notre lieu de travail !

Publié le par Linette_sortezdevosconapts

Après avoir fait un tour non exhaustif des alternatives dans la salle de bain, le placard à produits d'entretien et la cuisine, je vous retrouve aujourd'hui pour le dernier volet de la série "réduisons vite nos déchets" : le boulot ! Et c'est rigolo, parce que j'avais écrit un article à ce sujet il y a un peu plus d'un an.

Alors bien évidemment, au boulot, on a pas la main sur tout. Il s'agit donc de faire ce qui est à notre portée sans se laisser démonter par le fait que "personne d'autre le fait, c'est une goutte d'eau dans l'océan".
Certes, encore maintenant beaucoup de personnes ont une propension à réduire leur consommation énergétique et leurs déchets chez eux car ça leur génère des économies, mais je constate souvent sur mon lieu de travail, que dès lors que le payeur n'est pas le consommateur mais l'entreprise, on fait moins attention à tout ça.
Cependant, il ne faut pas sous estimer la curiosité de nos collègues et la vertu de l'exemple : petit à petit, mes habitudes ZD appliquées au boulot suscitent des questions et de l'intérêt de la part de mes collègues... Des petites graines, toujours des petites graines, ça tombe bien, c'est l'époque des semis !

Il ne faut pas oublier non plus que le problème environnemental est global et que freiner les effets dévastateurs de notre modernité ne pourra se faire qu’au prix de petits gestes quotidiens réalisés par tous et en toutes occasions, y compris hors de chez soi ; que les entreprises sont indéniablement de gros pollueurs, mais que ces entreprises sont composées de centaines de salariés, qui selon leurs choix contribuent un peu, beaucoup, ou pas du tout, au degré de pollution de leur entreprise. Si la majorité des salariés étaient éco-citoyens, cela limiterait l'impact environnemental des sociétés, c'est pour moi une certitude.

Enfin, même si votre entreprise est championne de déchets de par sa nature et son fonctionnement (je pense aux hôpitaux par exemple), vous pourrez prendre comme fil conducteur à votre motivation que l'essence même du ZD, ce n'est pas de réduire le poids de nos propres poubelles domestiques mais de réduire notre empreinte globale, c'est à dire, de réduire tous les déchets, y compris recyclables, et y compris quand nous sommes hors de chez nous.

Alors, à côté des actions concertées et incluses dans une stratégie de développement durable, à côté donc, de ce que fait l'entreprise pour atténuer son empreinte, que peuvent donc faire les individus qui la composent?

Le lunch zéro déchet : c'est vraiment l'un des gestes le plus simple à mettre en place. Je ramène ma gamelle au boulot, tous les midis, comme beaucoup de mes collègues. Mais je ne passe pas pour autant inaperçue! J'ai plusieurs boites de transport en verre, sinon je mets dans un bocal, j'amène ma fourchette et mon couteau. C'est sans doute plus lourd que dans du plastique, mais c'est vraiment très loin d'être insurmontable question poids, et quand j'ai envie de manger chaud, ça m'évite le combo plastique+micro-ondes. Je ramenais même ma gamelle quand j'allais au boulot en transport en commun.
S'il y a des restes, je les ramène à la maison, ça nourrit mon compost.
Je n'emmène pas de yaourts ou de choses générant des déchets, mes menus du midi sont pensés pour ne pas contenir de déchets.
De même si j'ai besoin d'un en-cas, je ramène dans un petit pot pour bébé du chocolat et des amandes, achetés en frac : adieu les gouters emballés en portions individuelles.

réduisons nos déchets sur notre lieu de travail !

En dehors de la pause déjeuner, bien sûr :

  • éteindre les lumières derrière soi ou quand la luminosité le permet,
  • éteindre son ordinateur le soir,
  • éteindre au moins l'écran quand on part en pause déjeuner,
  • fermer le robinet derrière soi,
  • ne pas gaspiller les fournitures, réutiliser ce qui est réutilisable,
  • grouper au maximum les commandes de fournitures et les mutualiser : est-il utile d'avoir une paire de ciseaux par personne quand ma collèque a son bureau à moins d'un mètre?
  • garder le papier et s'en servir comme brouillon,
  • prendre soin des machines à café/bouilloires pour éviter d'en racheter tous les quatre matins,
  • ramener son mug, voire sa boule à thé et son thé en vrac
  • éviter les impressions inutiles,
  • nettoyer sa boite mail,
  • éviter les "répondre à tous" inutiles...
réduisons nos déchets sur notre lieu de travail !

Enfin, on peut  faire des gestes écolos "gratuits", en dehors de la stratégie de développement durable de l'entreprise : des initiatives personnelles, sans forcément en rendre compte, juste parce que c'est pour la planète. Par exemple, à mon niveau, je combats le spam papier en tout genre. Fax, prospectus, catalogues, nous sommes littéralement envahis d’objets qui finissent à la poubelle, pas ou peu triés. Ce sont des déchets, à incinérer, ou à recycler, ce qui est coûteux en énergie et provoque de la pollution, c'est également une production en elle même polluante, avec un acheminement qui ne l'est pas moins. Mon objectif est le suivant : limiter autant que possible ce gâchis et ces déchets en demandant, expéditeur par expéditeur, de nous supprimer de leur liste de diffusion. Bien évidemment, je parle là des prospectus et catalogues que nous recevons par caisses entières, adressés à des employés fantômes où qui ont depuis bien longtemps changé de service, et dont personne ne fait jamais rien, rien d'autre que de les jeter.

réduisons nos déchets sur notre lieu de travail !

Depuis que j'ai initié cette démarche j'ai été surprise de plusieurs choses :

  • de la simplicité enfantine autant que déconcertante de se désabonner de ces listes : un coup de fil, au pire un email, suffisent.
  • de l'engouement de certains de mes collègues pour cette démarche, car ils étaient agacés et envahis par toutes ces sollicitations inopportunes.

Finalement c'était tellement simple... alors pourquoi cela n'avait jamais été fait ?
Plusieurs pistes de réflexion sans pouvoir apporter LA réponse finale : est-ce parce que personne n'avait pensé cela possible? Ou parce que ce spam-papier est vécu comme une fatalité, et surtout, parce que nous, moi y compris, avons pensé, chacun de notre côté, que ça n'était pas à nous de faire cela, que ce n'était pas de notre ressort, mais de celui de "quelqu'un d'autre" sans pouvoir déterminer qui  (le vaguemestre? le directeur? "celui" qui a demandé à recevoir ces catalogues, si tant est qu"'il" existe ou qu"'il" travaille encore dans l'entreprise)?
Quoi qu'il en soit, personne n'a jamais rien fait pour cela, chacun de nous se sentant impuissant tout autant qu'étranger face à cette problématique.

Je suis persuadée que, chacun à notre niveau dans le cadre de notre activité salariée, nous avons des petits gestes ou des petites actions "gratuites" à mener.

réduisons nos déchets sur notre lieu de travail !

Et vous, quelle action faites vous au boulot, sans le dire, sans être payé pour,
juste par éco-conscience?

Commenter cet article

Same Iro 04/05/2016 10:40

Je ramène mon déjeuner et mes en-cas faits maison et de préférence dans des contenants en verre ou sans BPA de mes enfants. Mes collègues m'appellent la reine des pots :)
J'ai mis en torchon dans la cuisine pour essuyer la vaisselle et mon café est soluble. J'ai un bouteille d'eau en verre que je remplis au robinet et un mug.
J'imprime recto-verso et les formulaires communs aussi (ça énerve)!
On travaille avec beaucoup de paperasse mais l'entreprise a mis en place la signature électronique de certains de nos contrats, donc ça diminue un petit peu.
Le pire ce sont effectivement les prospectus de notre siège social! On en est envahis et ce malgré les brèves sur notre Intranet! Un jour cela m'a vraiment énervée! Il y avait une offre de recrutement interne un peu spéciale et on nous l'a adressée individuellement dans des enveloppes sur lesquelles notre nom avait été étiqueté! Je les ai prises auprès des collègues qui ont bien voulu et retournées à l'expéditeur en précisant qu'il n'était pas nécessaire de gâcher autant de papier alors qu'on avait accès à l'info sur intranet! Pas de retour!
Bon, ce qui me désole c'est les déjeuners des collègues qui génèrent vraiment beaucoup de déchets (plats industriels, couverts en plastique, bouteilles en plastique...). J'ai obtenu de conserver des cartons d'emballage pour les ramener au recyclage chez moi.

Manowen 29/04/2016 01:10

Eteindre les lumières et clim dans les bureaux des collegues apres leur depart (je suis souvent celle qui part en dernier à mon etage) ainsi que le materiel qui est resté allumé ou en veille...

léonie 25/04/2016 22:26

je suis esthéticienne, et nous utilisons du drap d'examen (un neuf pour chaque cliente) et donc ils me servent pour essuyer les produits, l=nettoyer les accidents, nettoyer les appareils à cire etc... Quitte à ce qu'ils soient produits autant qu'ils aient un maximum d'utilisation

Jo 25/04/2016 13:37

Dans nos toilettes, l'essuie-main est du papier style sopalin, ça me fendait le coeur de voir la poubelle débordée. Du coup j'apporte un torchon propre toutes les semaines.

Camicase 24/04/2016 22:54

Déjà super article ! Comme toi je prends mon déjeuner dans les boîtes et j'ai instaurer un pot à composté pour mes trognons de pommes de 10h. J'ai une boîte à côté de mon bureau pour ce qui ce recycle se je vide moi même dans les poubelles concernés et cela agace notre femme de ménage ^^ j'ai aussi une boîte mail vide et peut d'archive papier. J'imprime rarement et toujours en recto verso avec rober d'encre réduit et qualité brouillon ce qui surprenais au départ mes collègues et qui passe inaperçu. Dans la salle café il y a deux machine à café qui in désormais un collecteur de capsule pour essayer de les recycler voir pour en faire don à des association. Et j'eteinds mon pc écran souris et clavier chaque soir.