Vis ma vie de blogueuse en vacances : la MER !

Publié le par Linette_sortezdevosconapts

Alors voilà, après avoir passé 10 ans à Rennes dont 2 à une demi heure de Saint Malo, et même si je boycotte au maximum les baignades depuis que je sais que les résidus de crème solaire dans l'océan sont responsable d'un véritable désastre écologique, mine de rien, depuis qu'on est revenus en Normandie, la mer me MANQUE.

Vis ma vie de blogueuse en vacances : la MER !

Alors bon, même si on ne part pas en vacances cette année, on a voulu y passer une petite journée avec les enfants (ma fille n'y avait jamais été, elle a eu très peur mais d'une manière très drôle, enfin bref 3615mylife).

Donc nous voilà arrivés à la MER. On avait choisi un petit village accueillant qui nous a semblé nous correspondre...

Vis ma vie de blogueuse en vacances : la MER !

Heureux comme des gosses ! On voulait en profiter pour récupérer des belles pierres, des cailloux bizarres, et des coquillages.

Mais on a surtout rencontré....

Vis ma vie de blogueuse en vacances : la MER !

... des déchets. Beaucoup. De toute sorte. Des déchets de restaurants. Des gobelets. Des opercules de déodorants. Dest filets. Des animaux morts... En tout juste 200 mètres de promenade ! Et on avait complètement zappé le sac poubelle pour les ramasser. Et pourtant, on était dans un tout petit bled assez calme de la côte normande, pas dans un blockbuster de la station touristique !

Voici un énorme paradoxe... Les gens viennent, passent un bon moment, font des constructions avec les galets.... tellement poétique !

Vis ma vie de blogueuse en vacances : la MER !

... mais l'envers du décors n'est pas glam du tout : ils ne ramassent pas leurs déchets. Barbecue en alu, fils de fers, barquette plastique, bouteilles de bière... le tout soigneusement regroupé au même endroit.... sur le trajet de la marée. Je ne sais pas ce que les gens se disent. Sûrement que la mer emportera tout ? N'ont-il jamais entendu parler du 7e continent ? De ces millions d'animaux marins et d'oiseaux qui meureunt d'occlusion ou même de faim car le plastique prend toute la place dans leur estomac et ne s'évacue jamais ? Ou alors c'est un oubli, et les centaines de déchets sont le résultat de centaines d'oublis ? Ou bien ils n'en ont rien à carrer?

Voici donc ce qu'il reste de la poésie moisie quand les êtres humains repartent ...

Vis ma vie de blogueuse en vacances : la MER !

On a quand même ramené des trésors. Dont un fossile d'oursin !

Vis ma vie de blogueuse en vacances : la MER !

Et au retour, on a tout examiné, trié, et même mandala-isé !

Vis ma vie de blogueuse en vacances : la MER !

Je vous laisse avec celui de mon fils !

Vis ma vie de blogueuse en vacances : la MER !

Et vous, la mer, ça vous choque ?

 

Commenter cet article

Ma-L 22/08/2016 15:05

Et bien moi c'est l'inverse. Dans le Finistère, zone plutôt touristique, avec l'idée en tête de ramasser un peu vu que j'avais une commande à faire sur sans BPA et qu'elle offre un bon de réduction aux collecteurs volontaire. Sauf que... rien à collecter, ou rien que de très normal (débris de filets, carcasse de mouette). Plages propre (relativement parlant, la présence humaine laisse des traces). Mon mari m'a proposé de faire une photo aprés notre pique nique, c'est le seul moment où le volume était sensible!

Dominique G. 19/08/2016 16:26

Anecdote : nous aussi on a découvert un gros tas de kleenex au bord d'un chemin de Haute-Montagne dans les Alpes cet été. Et c'était assez haut, en plus, pas "grand public", il fallait se la faire la petite montée. Et zbim, on tombe sur un paquet de kleenex juste jetés à trois centimètres du sentier, même pas une tentative de les cacher entre deux buissons. Et là je me demande ce qui se passe dans la tête des gens : ils en bavent pour arriver là, trouvent le paysage, l'espace, grandiose, l'air pur, les plantes incroyables, les marmottes et tout le tintouin... Et ça ne les gêne pas de gâcher, en deux secondes cette belle harmonie et tout ce bonheur gratuit ? J'aurais vraiment aimé pouvoir leur poser la question.

Florence 19/08/2016 01:04

hELLO! J'adore la mer et, surtout l'océan. Je suis d'accord avec toi, les plages ressemblent bien souvent à des plages de déchets. Super pour les châteaux de plastique! A croire que les gens ne pensent même pas à leurs gosses qui patouillent là-dedans (à défaut d'avoir une conscience écologique, sociale...)!
Pour la crème solaire, je te dirai qu'il y a des bonnes marques ou des astuces pour limiter sa consommation.
A très vite!
Très jolis mandalas!

Ca 18/08/2016 16:42

Ah! Non! On ne boycotte pas les baignades! On met des t-shirts, on prend une armada de vêtements, on met des chapeaux et tout et tout, mais on ne se prive pas. Il y a mille astuces pour profiter sans se tartiner ni se faire mal ni nuire.
Sinon, je ne suis pas surprise par les déchets: les gens sont indifférents, globalement. Ils n'ont aucune conscience écologique. Il suffit d'observer ce qui se passe au quotidien, de regarder son environnement autour de chez soi (le nombre de bières que je retrouve dans la campagne en me promenant est incalculable). Les gens jettent leur paquet de cigarettes vide par la fenêtre de la voiture, ou déposent des objets inutilisables dans des décharges sauvages. C'est désolant, mais très réel. Ils lavent leur voiture et ils laissent les restes du pique-nique derrière eux.
Et à la mer, c'est sans compter tout ce qui passe par-dessus bord, tout ce que les bateaux rejettent à longueur de temps et qui est rapporté par les courants. C'est un désastre.
Le pire, c'est que si la commune dit qu'elle doit dépenser de l'argent pour le nettoyage, les habitants vont dire que les charges communales sont décidément très élevées. Ils ne sont pas à un paradoxe près.

PS: Je ne peux m'empêcher de relever l'erreur commune de confusion entre le verbe "aller" et le verbe "être" ("Ma fille n'y est jamais allée" est attendu, dans le début de ton billet!!! :-p ).

Pat 17/08/2016 22:17

Boycotter les baignades ?! Impossible. Boycotter les crèmes solaires, oui ! Au moins en partie. Je ne mets plus de crème solaire sur moi, je m'expose raisonnablement et progressivement dans la saison, avec ou sans paréo, t-shirt, chapeau et tout va bien. Pour mes enfants, pareil, mais comme leur peau est plus fragile, je leur explique que s'ils veulent se baigner c'est avant de mettre de la crème, car non seulement c'est un pis aller de se crémer avant d'aller dans l'eau, mais en plus cela créée un film anti-UV à la surface de l'eau qui est nocif pour l'écosystème. Et de plus en plus, ils sont en T-shirt et short, avec le droit de les mouiller, sur la plage et ne les retirent que pour la baignade. Autrement je suis d'accord que tous ces déchets c'est vraiment choquant, on dirait même que c'est de pire en pire. Etant gamine je ne me rappelle pas avoir trouvé autant de bouteilles vides, bouchons, et autres dans le sable. On ramasse ce qui se trouve devant nous, c'est déjà ça de moins.

Mlle Bleue 17/08/2016 14:53

Oh oui, à chaque fois !

J'habite à Dunkerque depuis moins d'un an. Je n'avais jamais habité en bord de mer. Et tous les jours, plus particulièrement les weekend je suis choquée du nombre de déchets que l'on trouve sut la plage ! Et choquée aussi du fait qu'ils semblent invisibles aux yeux de tous. Chaque fois qu'on y va (tous les jours en ce moment) on ramasse en famille ceux qu'on croise sur notre chemin mais cela ne semble jamais assez...

céline brousse 17/08/2016 13:12

On a eu la même chose ce week-end en montagne lors d'une rando.Ca me démonte.