Chroniques enfantines pour parents vegan : la possession d'animaux

Publié le par Linette_sortezdevosconapts

"Maman, elle est à toi Semoule"?
- Non mon chéri !
"Elle est à qui alors?"
- Elle n'est à personne ! Un être vivant n'appartient à personne. Tu ne nous appartiens pas... c'est pareil pour Semoule !
"Mais qui c'est qui l'a achetée?"
- On ne l'a pas achetée mon loulou : un être vivant ne s'achète pas !

Ce qui est bien avec l'éducation antispéciste, c'est qu'elle ouvre le champ de la tolérance et du respect de l'autre bien au-delà des animaux non humains. Je le dis souvent, mais je le crois profondément : il ne pourra y avoir aucune société égalitaire tant que la culture ancrera dans l'esprit de tous les jeunes êtres humains qu'il existe des êtres vivants que l'on peut posséder, acheter, utiliser pour nos propres intérêts.

J'aime bien aussi utiliser le terme "être vivant" avec mes enfants plutôt que celui de "homme", "femme", ou même "animal" : bien sûr, il n'est pas question de débattre sur l'égalité stricte des droits entre tous les êtres vivants (accorder le droit de vote à un chat ou à une coccinelle, je ne suis pas sûre...) mais de faire réfléchir sur l'équité entre tous les êtres : naitre libre, rester libre, libre de vivre pour soi même, se reproduire naturellement.

Chroniques enfantines pour parents vegan : la possession d'animaux

Vous aimez mes articles? Suivez-les sur ma page Facebook !

Publié dans Végan, éducation, 3615mylife

Commenter cet article

Eve Lilith 07/11/2016 10:49

Et question de survie, je me suis aussi posée cette question : quand je perdrai tout, par exemple en cas de guerre, comment vais je survivre, si je ne sais plus chasser un animal ? Car là, dans une telle situation, la viande reste la ressource la plus efficiente. Je ne suis pas encore persuadée qu'il faille rejeter notre instinct de chasseurs :) (tout en respectant l'animal bien sur, il n'est pas question là de chasse à cour par exemple).

Linette_sortezdevosconapts 07/11/2016 11:22

merci pour cet échange intéressant !

En fait effectivement, l'homme ne respecte plus ni végétaux, ni animaux.
Maintenant, sur deux espèces vivantes, l'une m'est strictement indispensable (les végétaux, l'homme peut se passer de viande mais pas de végétaux pour être en bonne santé), l'autre non, je choisis donc celle qui m'est strictement indispensable.
Et puis en fait, l'omnivore que j'étais avait un impact en réalité double sur les végétaux, car la viande dont je me nourrissais.... il fallait bien la nourrir ! les animaux que nous consommons sont végétarien et il leur faut bien plus que notre pauvre bol alimentaire d'humains :p
sans compter que pour les bovins par ex, ils sont maintenant nourris quasiment à 70% par des tourtaux de soja, cultivé....... en amérique du sud, OGM, pesticidés, au détriment flagrant de l'écosystème et des êtres vivants riverains.

Donc malheureusement, dans notre monde, réellement en ne mangeant pas de viande, on épargne beaucoup plus les végétaux qu'en étant végétariens.

Eve Lilith 07/11/2016 11:21

Permaculture, plantes sauvages, etc ... J’affûte autant mon instinct de cueilleur, je vous rassure :D Et la Nature nous offre énormément, même quand l'être humain lui prend beaucoup. Comme si elle nous laissait une dernière chance :) Mais le jour où j'aurai enfin mon jardin (en suivant les regles de la permaculture), j'aurais encore quelques poules et lapins :P
Enfin, l'entraide me parait être une évidence. Nous sommes une espèce qui vit en société, pas les uns contre les autres (propriété).

J'apprécie beaucoup votre blog qui est riche d'enseignements, et votre générosité, merci :)

Eve Lilith 07/11/2016 11:09

Notre instinct de chasseur n'est pas éteint, il est refoulé, je pense. Il n'y a qu'à observer un enfant qui joue avec un insecte ou un animal. Par contre, effectivement, cet instinct s'éteint au profit de la facilité (acheter dans un magasin).
Maintenant, je regarderai mes canines autrement;) j'aime bien l'image du singe (notre cher cousin).
Comment expliquez vous que vous pouvez manger un végétal alors ? Par qu'il est bien vivant lui aussi. Et vous connaissez l'impact de nos cultures intensives qui est aussi désastreux que celui de nos élevages. L'impact sur les abeilles par exemple, pour ne citer que celui là.
L'être humain ne respecte plus la Nature dans son intégralité. Et c'est là, où l'on se rejoint, vous et moi ;)
Merci pour cet échange philosophique.

Linette_sortezdevosconapts 07/11/2016 10:59

ce que je veux dire, c'est que je ne savais pas plus chasser quand j'étais omnie :p
je pense qu'il vaut vraiment mieux réapprendre à cultiver des légumes de saison par une approche résiliente justement (permaculture etc), apprendre à reconnaitre les plantes sauvages comestibles autour de nous et développer l'entraide et la nourriture gratuite, précisément pour être résilients en cas de crise grave.

Après très sincèrement, en cas de survie réelle, je pense que tous on saurait plus ou moins se débrouiller, l'instinct de survie est quand même quelque chose de très puissant qui dépasse notre individualité puisque c'est un paramètre de survie de l'espèce !

Eve Lilith 07/11/2016 10:25

Je suis entièrement d'accord avec vous. Seulement, nous dépendons aussi des autres être vivants. Dans le sens où nous avons besoin d'eux pour nous nourrir par exemple. C'est sur ce point que l'on est peut être en désaccord :) Pour moi, l'être humain est un omnivore, donc il se nourrit de viande aussi. Et ce n'est pas pour autant que l'on est irrespectueux envers l'animal ;)

Linette_sortezdevosconapts 07/11/2016 10:56

les singes aussi ont des canines, et ce n'est pas pour autant qu'ils mangent de la viande :p C'est une boutade bien sûr, mais c'est aussi une erreur de penser que canine=viande. nos canines sont proches des animaux herbivores qui mangent des fruits etc, et très éloignées de la forme de celle des carnivores.

Et pour la survie, en fait, notre instinct de chasseur (je parle de 99% des êtres humains contemporains, et occidentaux) est depuis longtemps éteint, pour ma part, je n'ai jamais chassé de ma vie et quand je mangeais de la viande, j'allais en supermarché : pas sur que cette pratique affute l'instinct de chasse :p

Eve Lilith 07/11/2016 10:45

Je vous suis pour le 10% et le non abus ;) Reste que j'aime encore trop la viande pour m'en passer. Et mes canines sont encore bien là :P Par contre, je diminue significativement mes sources lactées, surtout de vache. Et il me semblerait complètement stupide de tuer un animal pour sa seule fourrure par exemple. Tout comme, je trouve stupide, de tuer un animal pour se nourrir et ne pas valoriser sa fourrure ou cuir.

Linette_sortezdevosconapts 07/11/2016 10:34

et donc, pour nous toujours (bien sûr, je ne parle que de nous), il nous parait inconcevable de respecter un autre être vivant si nous le tuons sans nécessité vitale.
Oui, en situation de survie etc etc, ça serait certainement différent ! mais ça n'est pas le cas à l'heure actuelle, donc, on s'en passe.

Linette_sortezdevosconapts 07/11/2016 10:31

nous n'avons pas besoin des animaux, à l'heure actuelle, pour être en très bonne santé ;) omnivore veut dire que l'on PEUT manger de la viande (et encore, pas plus de 10% du bol alimentaire pour rester en bonne santé et l'immense majorité des humains est au delà, on aurait pas besoin de tuer des animaux par milliards sinon), mais aucunement qu'on DOIT en manger. :p
Du coup, notre logique (dans notre famille) est de ne pas tuer un autre être vivant alors que notre survie n'est pas en jeu.

Agnès 29/10/2016 19:18

Ben oui, je suis bien d'accord , et je recueille les chats de gouttière mais.....

Linette_sortezdevosconapts 30/10/2016 13:03

... mais?