Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

apprendre à épargner, même quand on ne gagne pas beaucoup

En février dernier, nous avons appris ensemble à analyser nos dépenses en vue de construire un budget équilibré et à le suivre.

J'aimerais revenir aujourd'hui sur la nécessité construire une épargne, même petite.

Non, ne tournez pas les talons ! Ce n'est pas parce que vous n'avez pas actuellement la capacité de mettre un centime de côté que ça n'est pas pour vous, c'est même pour vous que c'est sans doute le plus nécessaire.

Oui, mais comment, si je ne mets déjà pas un centime de côté?
Laissez moi vous expliquer !

Je vous invite dans un premier temps à relire les trois premiers articles. Cet article ne vous sera d'aucun secours si vous n'avez pas d'abord analysé, construit et appris à suivre votre budget.

apprendre à épargner, même quand on ne gagne pas beaucoup

L'épargne de fonctionnement

Imaginons, vous voulez partir en vacances. Vous avez estimé, entre l'essence, les péages, le logement et les extras sur place, votre budget à 600 euros, mais vous ne pouvez pas sortir 600€ en juillet d'un coup sans utiliser votre découvert et sans vous mettre en difficulté pour payer en septembre les charge péri et extrascolaires de vos enfants. Il faut donc lisser cette dépense ! Ainsi donc, si vous comptez partir en juillet, il vous faudra placer 600 € en 7 mois, soit environ 86€ par mois. Mais à partir de juillet, vous pourrez lisser sur 12 mois et non 6, et baisser cette charge à 50 €.
Si vous n'en avez pas la capacité, il vous faudra alors penser à revoir ce poste : partir moins loin, resserrer les extras, trouver des solutions moins chères comme l'échange de maisons... ou même ne pas partir cette année. Soyez honnête avec vous-même : si vous ne pouvez mettre de côté cette somme mensuellement, il y a peu de chances pour que vous puissiez la sortir d'un coup en juillet sans mettre à mal d'autres dépenses obligatoires, non?

Autre exemple, la taxe d'habitation, si elle n'est pas mensualisée. Il s'agit de diviser son montant par 12 et de sauver 1/12e de cette taxe tous les mois.

Enfin dernier exemple, le rattrapage EDF : 400 euros à sortir d'un coup en mai ou juin, ça fait mal... et si à la place vous sauviez 35 euros par mois pour vous éviter le stress d'une grosse facture?

Tout ça, c'est ce que j'appelle de l'épargne de fonctionnement, c'est à dire destinée à être dépensée dans l'année, elle est destinée à absorber les grosses factures et donc, le stress qui va avec.

Pour qu'elle fonctionne, il faut anticiper et prévoir le maximum de choses.

  • Par exemple, chez moi, je prévois les frais périscolaires des enfants ainsi que leurs activités extrascolaires.
  • Je prévois également un budget entretien véhicules, qui comprends les vidanges, les pneus, éventuellement une réparation mais pas trop chère.
  • J'ai prévu également le démarrage des impôts fonciers dans un an et demi, et le retour des impôts sur le revenu en 2017. C'est déjà provisionné.
  • Je prévois les vacances (un budget pour les années où l'on part, et le tiers du montant les années où l'on ne part pas).
  • Un budget cadeaux.
  • Et les dépenses prévisibles : par exemple cette année, il sera impératif de clôturer le terrain.

L'épargne de fonctionnement, c'est une épargne que je ne peux pas rogner ou différer, quoi qu'il arrive, je devrai être en capacité de payer cela. J'ai mis les vacances dans cette liste car cette année, mes parents se remarient dans le sud de la France, il est juste hors de question que je ne sois pas présente. Toutes les autres années, c'est un poste qui peut sauter si vraiment c'est nécessaire.
Le reste est mensualisé, je suis de très près nos consos d'électricité pour réajuster le cas échéant.

C'est vraiment l'épargne de base, qui permet de fonctionner sans stress et d'honorer les dépenses courantes.

L'épargne projet

Ensuite, il y a un autre type d'épargne, que j'appelle l'épargne projet. C'est une épargne destinée à financer les projets sur un terme plus long :

  • les enfants et leur avenir,
  • le renouvellement des équipements de la maison,
  • un budget entretien/réfection de la maison pour pouvoir à terme passer en passif, ou refaire l'isolation, sans prendre de crédit ;
  • un budget remplacement de voiture, au cas où l'une des deux nous lâche : si je dois prendre un crédit, cela sera un montant supplémentaire à payer tous les mois...que je ne pourrai plus dépenser dans autre chose, autant le mobiliser pour pouvoir faire face à des dépenses sans payer d'intérêts !
  • un budget remboursement de mes parents qui nous ont prêté de l'argent lors de la construction de la maison.
  • Et également, un budget remboursement anticipé du crédit, destiné d'ici 4 ans à nous faire gagner quelques dizaines de milliers d'euros sur les intérêts et l'assurance de notre crédit, ou encore, à être en capacité de revendre la maison au plus vite en cas de grosse baisse de revenus.

L'épargne retraite

L'objectif suivant, mais je n'en suis pas là, est de construire une troisième épargne, l'épargne coup dur+retraite, destinée à couvrir un surcoût lié à un accident de la vie, et à construire un complément de retraite.

Comment construire cette épargne ?

Je vous conseille d'y aller progressivement. Quand on a pas un comportement d'épargnant à la base, on ne peut pas passer du jour au lendemain de zéro épargne au montant nécessaire pour abonder ces différents postes.

Comme toujours, la règle n°1 est : à BaS Le PeRFeCTioNNiSMe ! Il ne faut pas que le fait de ne pas pouvoir construire l'épargne que vous avez rêvée vous empêche de la démarrer. Chaque construction démarre par une première pierre !
L'urgence est de construire l'épargne de fonctionnement, elle vous soulagera et vous fera gagner en confort et en qualité de vie. Non pas que vous aurez davantage d'argent à claquer en n'importe quoi (ce n'est pas ma définition de la qualité de vie !) mais vous aurez beaucoup BEAUCOUP moins de stress pour la gestion des factures.

Même si vous êtes à découvert, il semble vraiment essentiel de construire cette épargne tout en remontant le découvert, il s'agit alors de fixer un objectif mensuel de remontée tout en mettant de côté ce qui est nécessaire pour ne pas y retomber. C'est vraiment crucial lorsque l'on est dans cette situation.

Une fois que vous aurez pris l'habitude d'épargner et de ne pas y toucher, une fois que vous aurez appris à visualiser vos objectifs et à changer votre consommation pour les atteindre, alors vous pourrez mettre en place la seconde, puis la troisième épargne.

Comment suivre cette épargne?

Personnellement, j'ai un compte pour chaque enfant, un CEL, et un livret A par adultes. Mon épargne est répartie un peu partout et aucun des comptes n'est dédié à une épargne particulière, mais j'ai un tableur excel qui me permet d'avoir une vision globale de mon épargne et de l'avancée des différents postes.

Personnellement, je fais un virement unique de la somme globale, puis je dispatche dans mon tableur dans un second temps. Je remplis 1/12 de chaque objectif tous les mois, avec une priorité sur les postes de fonctionnement.

Pourquoi flécher aussi précisément les différents postes, pourquoi ne pas simplement mettre de côté et ponctionner au besoin?
Parce que l'argent ainsi placé aura beaucoup, beaucoup moins de chance d'être dépensé. Avec cette méthode, si je dois rogner quelque part pour faire face à un imprévu ou pour remplir mes objectifs obligatoires, je m'autorise à ponctionner sur les lignes optionnelles. Mais en aucun cas je ne touches aux lignes prioritaires, je les traite comme si l'argent dessus était déjà dépensé, pour la bonne et simple raison que si je m'en sers avant, il faudra que je le trouve ailleurs au moment de l'échéance et que mon budget sera alors complètement déséquilibré.

Vous pouvez aussi prévoir une page budget dans votre BuJo, consacrée à la réalisation de ces objectifs. C'est parlant, je trouve, pour expliquer ou même pour illustrer les choses auprès de votre moitié ou de votre ado et susciter son adhésion quand vous lancez un warning de consommation. Avoir des objectifs précis, les visualiser, c'est extrêmement important et motivant, en fait. Car épargner pour épargner, c'est difficile, tandis qu'épargner pour un objectif précis : réparer une voiture sans stress, ou réparer le ballon d'eau chaude, ou racheter cash et sans stress un appareil électroménager utile, se payer les vacances ou s'assurer un mois de septembre (rentrée...activités périsco à payer...) ou de novembre (taxe d'habitation...) ou de décembre (cadeaux... réveillon)... sereins, c'est vraiment très motivant.

Vous aimez mes articles? Suivez-moi sur la page Facebook du blog !

Et n'oubliez pas...Vous avez envie de participer à un super chouette projet citoyen?
Vous avez envie de semer de petites graines à votre niveau?
Je vous invite à regarder par ici....

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marie 18/12/2016 08:34

bonjour herveline et merci pour ce que tu fais,je me noyais depuis longtemps ,tu m'a redonné de l'oxigene!!!! sinon peut tu me dire ce que tu utilise pour je cite :" tableur excel qui me permet d'avoir une vision globale de mon épargne et de l'avancée des différents postes." voila voila !!merci encore!

David 17/12/2016 13:23

Bonjour,
nous à la maison, nous avons ouvert des comte sur livret joint pour l'épargne de fonctionnement.
Il y a par exemple un pour les frais de voiture, un pour les frais médicaux lié aux toutous, un pour les vacances.
Pour l'électricité, on est mensualisé, et on paye déjà au dessus de la conso, donc pas vraiment de problème ;)
Et il est vrai qu'il faudrait en ouvrir un pour les impôts, mais c'est pas encore fait! ;)

Linette_sortezdevosconapts 17/12/2016 13:31

bonjour David, mais vous payez des frais pour ces différents comptes?

sophie lamainsurlesyeux 15/12/2016 21:21

Très bon article, bien détaillé, maintenant que j'y vois plus clair dans mes compte il faut que j'organise notre épargne, je vais suivre tes conseils, merci :) Je pense faire une épargne à ne pas toucher spécial coups dures, une pour les projets liés à la maison ou aux voitures, et enfin une catégorie loisirs et vacances. Le surplus ira dans une catégorie que je ne sais pas trop comment appeler pour avoir un peu de côté quand nous aurons nos enfants. Je trouve très motivant de savoir pourquoi on épargne.

Cyan 15/12/2016 10:55

Billet très intéressant et très clair. Merci ;)
Cette année je n'ai pas suivi d'assez près mon budget, résultat, ça a été compliqué de gérer des grosses dépenses inattendues qui sont tombées en même temps...
Je vais utiliser tes conseils pour faire mieux en 2017! J'espère que tu proposeras d'autres billets de ce genre, c'est très inspirant!

Linette_sortezdevosconapts 15/12/2016 10:57

merci !
Tu sais, meme pour moi qui suis mon budget depuis 2013, et qui suis sur la voie de la déconsommation depuis à peu près le même moment.... dès que je prends mes distances avec mes tableurs, mon budget dévie.
Le secret, enfin ce qui marche pour moi, c'est de m'astreindre à checker et suivre tous les deux jours. ça me prend 2 minutes en arrivant au boulot.... et ça permet vraiment de rester sur les rails.

Charlie 15/12/2016 09:22

Très intéressant mais tellement difficile à mettre en place je trouve !!! Nous essayons déjà de rester sur l'objectif pas de découvert même autorisé et c'est dur... Mais quand on regarde ce que nous a coûté l'an dernier nos frais de découvert autorise ca aurait largement payé la semaine de vacances que nous n'avons pas pu prendre en famille de l'année... Comment conseillerais-tu de s'y prendre quand l'une des parents est en congé parental et que l'autre n'a pas un revenu fixe mensuel ? Budget courses trop élevé encore (sommes passés de plus de 200 euros hebdo pour 5 en 80% bio à 150 pour 6 en 99% bio et essayons d'atteindre les 100 euros hebdo depuis début décembre mais pour l'instant moyenne de 118... Pourtant je fais mes menus, mais j'ai toujours la tentation comme hier de faire des stocks... 4 savons au lieu des deux utiles par exemples mais parce que je ne veux pas être en rade... Des pâtes au cas où des copains passent... De la farine au cas où... Et niveau conso d'énergie dur car mon homme trouve qu'on fait déjà attention (on est passé de une douche chacun par jour à une douche tous les 2/3 jours mais elles durent longtemps...). Les lumières ne sont pas éteintes par les enfants, la porte d'entrée reste ouverte, bref c'est dur d'être partout tout le temps (nous pratiquons l'IEF) derrière les 4

Linette_sortezdevosconapts 15/12/2016 09:38

bonjour charlie !
Rome ne se fait pas un un jour, il faut vraiment vraiment commencer par la première étape (analyse-construction-suivi du budget).
Tu as fait le défi de février?

Qu'appelles tu un revenu qui n'est pas fixe? Y a-t-il un revenu minimum garanti?

et oui, les stocks, réellement, c'est à bannir. En 4 ans je ne suis JAMAIS tombée en rade de quoi que ce soit ;) on est dans un environnement où les magasins sont vraiment super accessibles donc.... au pire du pire, on peut toujours s'y rendre entre deux trucs. Mais à part pour du vin ou de la bière quand on a des gens à l'improviste, on a presque jamais dû faire ça.
Vous pouvez prévoir un repas par semaine "invitation" où vous prévoyez plus, comme ça, le surplus sera chiffré dans vos courses et vous ne serez pas pris au dépourvu si ça arrive. mais là encore, perso, je trouve toujours de quoi me débrouiller dans mes placards.