Chapitre 1 : "c'est joli"

Publié le par schnappy

Mon premier contact avec les couches lavables (à l'époque, je savais même pas que ça pouvait exister), c'était chez une copine. Je n'avais pas encore véritablement l'Envie d'avoir un bébé, et pour moi le bébé était encore une petite chose très mystérieuse et vaguement inquiétante. Par politesse, j'accompagne ma copine chercher sa fille de la sieste. Elle lui change les fesses, et là, mon oeil néophyte a remarqué tout de même que quelque chose n'était pas normal :  la couche était colorée, et en plus elle n'était visiblement pas en papier!!!!
Je m'étonne!
J'ai alors posé toutes les questions que l'on me pose actuellement et auxquelles je répond avec patience, car je me souviens que moi même il n'y a pas si longtemps j'avais les mêmes préjugés :  en gros et en vrac : c'est dégueu, ça pue, c'est moins hygiénique.  
Mais malgré toutes les explications de ma copine, ce qui a mis le germe dans ma petite tête, ce n'est pas le côté écolo, ni le côté économique, encore moins le côté confort du bébé, mais le côté :  "c'est joli". 
...Eeeeeeeeh oui. Parfois j'en ai un peu honte, mais il faut dire qu'à l'époque je n'étais pas, mais alors pas du tout écolo pour un sou. Ce n'était pas vraiment dans mon éducation, ni dans mes préoccupations. N'empêche, le soir même, je suis rentrée, et j'ai raconté à mon zhom ma Grande Découverte : "Aujourd'hui j'ai vu un truc incroyable : une couche lavable". 
Voilà bien au passage la démonstration de ce que produit notre société de consommation : on en vient à oublier que l'on s'inscrit dans dans une histoire, et que cette histoire, la génération du tout pétrole l'a reléguée au rang de préhistoire : quelque chose de très lointain et de très archaique.  Avant, il y a très très longtemps, il y a 50 ans, on faisait de droles de choses :  on accouchait sans péridurale, on allaitait nos enfants, on mangeait des légumes de saison (!!!! maintenant on est obligés d'aller sur internet pour savoir quel légume pousse à quelle saison, mais en vrai, à quoi ça sert? de toutes façons on en a tout le temps), et aussi on avait des changes en tissus.
...Tels étaient les temps obscurantistes du Moyen Age où l'on ne maîtrisait pas les vertus du Pétrole. Depuis, heureusement, on a inventé le Progrès.

Publié dans Du bla bla!

Commenter cet article