Pas à pas TE1 à poche et à goussets, finition biais

Publié le par schnappy

Je vous propose là encore un pas à pas pour fabriquer une TE1 à goussets et à poche. Mais la particularité de cette couche est qu'elle n'est pas cousue endroit contre endroit, puis retournée, mais directement assemblée envers contre envers, au moyen d'un biais élastique. Enfin, la partie absorbante n'est pas du tout en contact avec le biais au niveau de l'entrejambe, ce qui limite les risques de fuite. 

La poche a ceci de spécial qu'elle qu'elle est composée de 2 morceaux du tissus absorbant, l'un (marqué sur le patron "dessus", venant recouvrir l'autre (marqué sur le patron "dessous"). Cela permet que la poche ne soit pas béante, mais bien fermée.
De plus, cette TE1 fonctionne avec un insert intérieur pressionnable. Pour encore plus de simplicité, vous pouvez aussi choisir de ne pas fixer l'insert, ce qui supprime l'étape de la pose de ces pressions. 
Vous pouvez aussi choisir de coudre l'intégralité de l'insert à l'intérieur de la couche absorbante. Cela évite les étapes de la pose des pressions et de la création de la poche, mais en contrepartie cela rallonge significativement le temps de séchage. 
Concernant l'insert (ou trempeur intérieur), je surjette ensemble deux ou trois épaisseurs de tissus microfibre absorbant (en effet, selon l'endroit où je l'achète il est plus ou moins épais). En fait, cela dépend de la nature et de l'épaisseur du tissus : plus le tissus est fin, plus les couches seront nombreuses. Cependant il s'agit de ne pas faire trop épais, n'oubliez pas que pour les siestes/nuit, vous pouvez rajouter un trempeur, extérieur cette fois (ou même intérieur d'ailleurs, si vous choisissez le système de poche) pour augmenter l'absorption de la couche!

Bien sur, je vous conseille comme tout premier geste de laver le tissus, pour éviter qu'il ne rétrécisse par la suite. 

Enfin, avant de commencer, je vous conseille, comme vous allez travailler du PUL, d'utiliser l'aiguille la plus fine possible et de percer le moins possible ce tissus : ne pas utiliser d'épingles, sauf à la rigueur à l'extérieur de la marge de couture, préférer le plus possible les trombones. 

1° le traçage : vous pouvez reproduire le patron sur du carton rigide pour plus de facilité.
 - tracer un patron entier sur la partie matte du PUL, en dessinant bien le corps de la couche + les goussets. Y marquer l'emplacement des pressions des ailettes et du devant en veillant à respecter les consignes d'espacement données avec le patron .
 - tracer sur l'envers du tissus absorbant un premier le patron du corps de la couche (sans les goussets), entier (ce sera l'extérieur de la poche), et un deuxième en deux fois : la partie"dessous" et la partie "dessus", conçues pour se recouvrir partiellement, et qui formeront l'intérieur de la poche.

2° la découpe :
- couper le PUL en prenant garde à ne pas déssolidariser les goussets. Prévoir également des renforts de PUL pour les ailettes et le devant (nécessaire à la pose des pressions, pour que votre couche ne s'use pas trop vite).
- couper le patron entier dans le tissus absorbant ainsi que celui en 2 parties.

3° La partie intérieure de la couche : la poche
- surjetter rapidement au point zig zag chacun des morceaux découpés dans le tissus absorbant (pour les débutantes : passer sur le pourtour avec un point zig zag pour éviter que le tissus ne s'effiloche).
- ourler au point droit la partie de chaque morceau de tissus absorbant qui sera visible quand la couche sera terminée (respectivement les lignes marquées "dessus" et "dessous" sur le patron).
- assembler par leur côtés les deux parties de l'intérieur de la poche au point droit sur l'envers et le plus possible près du bord. 
- Noter sur l'endroit de la partie intérieure de la poche ainsi reconstituée les repères de l'élastique du dos et aussi des goussets. 
- sur un rectangle de tissus absorbant  de 9 cm par 5 cm plié en deux en largeur (donc de 9 cm par 2,5 cm) et préalablement surjetté, placer en les centrant bien deux pressions femelles, espacées de 7 cm. Coudre ce rectangle au point droit sur l'envers de la partie extérieure de la poche comme indiqué sur le patron.
-  poser endroit contre endroit les deux faces des la poche, et les assembler au point droit uniquement entre les repères des goussets, à 1 cm du bord. En suivant la couture, poser le lastin au point zig zag discontinu. Commencer par quelques points en arrière, puis bien tirer le lastin, et finir par quelques points en arrière. 
- retourner la poche.

3Bis : si vous avez choisi le velcro à la place des pressions (si vous avez choisi les pressions, allez au paragraphe 4)
- pour préserver l'étanchéité de la couche, il vaut mieux poser le velcro dès maintenant : un carré de dur (suivi d'un doux pour pouvoir refermer les ailettes dans la machine à laver) cousu sur les deux épaisseurs absorbantes de chaque ailette, et une large bande de doux devant, cousue sur la partie matte du PUL (n'oubliez cependant pas de le renforcer à cet endroit). Si vous souhaitez un chevauchement des ailettes, rajouter un carré de doux cousu sur la partie matte de l'une des ailettes ( renfort là aussi nécessaire).
 

4° élastiquer les goussets : 
- poser le biais élastique sur la partie droite des goussets en le tirant bien, au point zig zag discontinu, comme expliqué plus haut.
NB : Pour coudre sur du PUL, utiliser l'aiguille la plus fine possible

5° assemblage de la couche par le biais élastique : 
- poser sur la partie brillante du PUL les renforts de PUL, puis la poche, faire correspondre le tout et maintenir avec des trombones sur tout le pourtour de la couche, sauf au niveau des goussets
- coudre le biais par un point zig zag discontinu, au plus près du bord intérieur du biais, en veillant à bien prendre toutes les épaisseurs de tissus. Commencer sur une partie qui ne sera pas visible une fois la couche fermée.
- bien étirer le biais entre les repères élastique du dos
- pour les goussets : ne pas prendre dans le biais la poche, mais uniquement le PUL et le gousset. Pour ce faire, replier au fur et à mesure de la couture le gousset pour le prendre dans le biais, en prenant comme repère le tracé du corps de la couche, marqué au tout début sur le PUL. Prendre garde à ne pas étirer le biais.  N'hésitez pas à aller lentement. 
- Lorsque vous arrivez à la fin du gousset, reprendre dans le biais toutes les épaisseurs de tissus (PUL + les renforts + les deux parties de la poche). 

6° finition : 
- poser les pressions. Pensez à intervertir mâles et femelles sur les côtés droit et gauche de la couche, pour ne pas utiliser plus de mâles que de femelles (ou l'inverse). Les pressions des ailettes sont tournées vers l'intérieur de la couche, les pressions du devant, vers l'extérieur. 
 

Finito!

Publié dans Des tutos!

Commenter cet article