Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

récapitulatif du matériel de base

J'ai choisi/acheté/cousu mes couches, et maintenant...

... je me lance direct, comme ça, plouf?

 

Non, pas plouf. Si vous vous lancez direct, vous risquez d'être un peu déçue, décontenancée, voire refroidie. Pour tourner en couches lavables et se sentir bien, il ne faut pas QUE des couches et un bébé, non, il faut un certain nombre d'autres petits accessoires, certains facultatifs mais bien utiles, d'autres franchement essentiels. Faute de quoi vous allez galérer avec moultes fuites à cause d'une lessive inadaptée, vous allez hurler au premier caca devant la couche pleine, et fuir votre salle de bains à cause de l'odeur des couches sales stockée faute de mieux dans le lavabo.

 

Je vous propose donc la liste de ces équipements annexes, histoire que vous ne vous découragiez et que ce passage vous semble moins insurmontable.

 

1) préparer l'entrée dans le monde des couches lavables :

- Le premier réflexe, c'est de s'assurer que sa lessive est compatible avec les couches : en particulier qu'elle ne contient pas de glycérine. En effet, cette dernière se dépose sur les fibres textiles, les gaines et les empêche d'absorber, c'est ce qu'on appelle des couches encrassées. Oui, des couches propres peuvent être néanmoins encrassées, ça n'a rien à voir. Vous allez voir, vous vous ferez vite au lexique des couches lavables.

Vérifiez, donc, votre lessive et le cas échéant mettez vous en quête d'une lessive adaptée. Et oubliez l'adoucissant aussi pour les mêmes raisons. Vous pouvez le remplacer par un peu (j'ai dit : un peu)  de vinaigre blanc, qui a la même fonction, et qui, ne vous inquiétez pas, ne donne pas son odeur au linge. Choisissez un système qui convienne aussi à vos vêtements tant qu'à faire, ça sera bien plus simple que de devoir faire ad vitam aeternam des lessives séparées.

Si vous devez changer vos habitudes de lessive, je vous conseille je faire cela avant l'arrivée du bébé, pour ne pas avoir ça en plus à gérer le jour J, ça risque d'être un chouilla gonflant sinon.

 

- Le second réflexe qu'aquiert très vite une maman laveuse, mais qu'une future maman laveuse ne peut absolument pas deviner : il faut laisser tremper dans de l'eau FROIDE pendant 12 à 24h les couches/insert (tout ce qui absorbe). Et savoir aussi que la couche n'atteindra son maximum d'absorption qu'au bout d'une dizaine de lavages (en fait, généralement à 3 lessives, les résultats sont tout à fait corrects). Attention, il est assez déconseillé de faire tremper les tissus imperméables, (en particulier le PUL) qui risquent de perdre leur imperméabilité. Donc, tant pis pour l'étape trempage pour les TE1, passez directement à la case lavage.

L'étape du trempage sert à gonfler et déployer tout bien les fibres textiles pour optimiser leur apsorption.


- Le troisième réflexe est de garder en tête que si surviennent des fuites inexpliquées ou des odeurs persistantes sur vos couches, il faudra les décrasser, c'est à dire :

sur couches propres, les laisser tremper dans de l'eau chaude avec des cristaux de soude + du produit vaisselle pendant 12 à 24H (idem, oubliez ça pour les TE1 ou 2), puis, hop, une machine à 60° SANS LESSIVE mais avec des cristaux de soude à la place + un peu de vinaigre blanc dans le bac adoucissant. Quand la machine est finie, relancer un cycle de rincage. sécher comme d'habitude.

 

2) vous équiper avec les accessoires essentiels :

- le sceau à couche, qui peut être une poubelle qui ferme, surtout pas un sceau ouvert sur le ciel étoilé, c'est une mauvaise idée ;

 

- le filet à couche : c'est un filet qui se place sur le sceau comme un sac poub. quand le jour de la machine arrive, hop, pas besoin de remettre les mains, on met le sac (ouvert) dans la machine. Essentiel. 9a ressemble à ça :


http://www.grandir-nature.com/images/articles400x400/couches_lavables_accessoires_seau_pour_couches.jpg


- le papier ramasse-caca. Il est essentiel pour une débutante et pour un bébé tout jeune/non diversifié. Il permet de récupérer facilement le plus gros du popo. Il en existe plusieurs sortes, pour les bébés allaités il est conseillé de prendre des feuillets plus épais. NB : le voile polaire, comme le caca n'accroche pas dessus, peut avoir cette fonction, mais pour les bébés qui font de belles crottes. sinon, un peu galère à rincer :S .

 

3) les accessoires presques indispensables :

- l'HE tea tree aux vertus désinfectantes : quelques gouttes sur une lingette dans le sceau à couche pour désinfecter/désodoriser, et quelques gouttes dans le bac adoucissant diluées dans un chouilla de vinaigre pour la machine.

 

- le savon au fiel de boeuf, radical contre les taches de caca. Ttreès utlile pour prélaver. le mien ressemble à ça :

http://www.inakis.fr/image-habitat-decoration-ecologique/produits-d-entretien-bio-et-ecologiques/soin-du-linge/112333-savon-au-fiel-de-boeuf-liquide-bio.gif


4) les accessoires facultatifs mais utiles :

- le liniment oléo-calcaire. Il s'agit d'un mélange moitié eau de chaux/moitié huile (d'olive en générale). Il s'utilise pour nettoyer/protéger les fesses du bébé, et occasionnellement hydrater la peau/faire partir les croutes de lait/démaquiller maman.  Il est très efficace en cas de rougeurs/erythème fessier. Il peut s'acheter tout fait, mais il peut aussi se fabriquer. Ca ne prend pas plus de temps que de faire une vinaigrette et c'est beaucoup plus économique. L'eau de chaux se trouve en pharmacie, coûte environs 5€ le litre ; l'huile d'olive (choisissez la bio tout de même, vous serez sûre de la qualité), comptez 8€ le litre. on atteint donc 6,50€ le litre de liniment maison,  doublez au minimim le prix pour celui tout prêt. Bref, vous pesez 150g d'huile et 150g d'eau de chaux, vous mélangez au mixeux quelques minutes (genre 2) et hop, dans un flacon, le tour est joué, vous en avez pour un très long mois au moins.


Vala vala. équipée de la sorte, vous pourrez entrer sereinement dans l'univers de la couche lavable.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article